La France trop clémente contre la corruption

le
0
L'OCDE déplore, dans un rapport, le faible nombre de procédures anticorruption engagées en France. Mais se félicite des réformes visant à rendre le parquet plus indépendant.

Mention passable pour la France dans sa lutte anticorruption. C'est en substance le verdict de l'OCDE qui examine la mise en œuvre et l'application de la Convention internationale anticorruption, en vigueur depuis 2000. Ce texte interdit la corruption d'agents publics lors de la passation de marchés conclus à l'international.

Si les experts saluent les efforts des autorités françaises pour se doter d'un arsenal législatif efficace, notamment le renforcement de l'indépendance du parquet, ils soulignent plusieurs insuffisances comme «la faible réactivité des autorités françaises» et «la faiblesse des moyens affectés aux enquêtes».

Les résultats en attestent: en douze ans, depuis l'entrée en vigueur de cette convention, il n'y a eu que 33 procédures initiées, cinq condamnati...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant