La France toujours championne des impôts

le
42
La France se singularise par le poids de ses cotisations sociales par rapport au total des impôts.
La France se singularise par le poids de ses cotisations sociales par rapport au total des impôts.

Ce n'est pas une surprise, mais la France est restée vice-championne du monde des impôts en 2014. Le taux de prélèvements obligatoires y a atteint 45,2 % du PIB. Parmi les 34 pays de l'OCDE, seul le Danemark ponctionne davantage, à hauteur de 50,9 % du PIB, souligne un rapport publié jeudi.

Mais l'étude annuelle de l'OCDE permet aussi de montrer que, contrairement à une idée reçue, les entreprises ont été moins touchées que les ménages par les hausses d'impôts de François Hollande entre 2012 et 2013. En France, c'est l'impôt sur le revenu qui a le plus augmenté au cours de cette période. Sa part dans l'ensemble des impôts est passée de 17 % en 2011 à 18,6 % en 2013, dernière donnée recensée. Rapporté au PIB, le poids de l'impôt sur le revenu est passé de 7,3 % à 8,4 % en deux ans, un taux juste en dessous de la moyenne des pays de l'OCDE. La part des impôts sur les sociétés est au contraire restée stable par rapport au PIB et par rapport à l'ensemble des recettes fiscales. Elle devrait même avoir baissé à partir de 2014, avec la montée en charge progressive du fameux crédit d'impôt compétitivité emploi (Cice).

Les ménages paient la facture

Sur ce point, la France ne fait pas exception : les États ont eu tendance à faire payer la facture de la crise aux ménages plutôt qu'aux entreprises. "Les entreprises continuent à trouver des moyens de payer moins et les ménages finissent pas payer...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • b.renie le dimanche 6 déc 2015 à 05:42

    Le programme économique du FN est celui du programme commun de 1981. On sait aujourd'hui ce qui en est résulté. Chômage et dette souveraine en dépit d'une hausse démentielle des impôts et taxes diverses. Si on en remet une couche la France va sombrer pour de bon cette fois et ce sont les pauvres qui vont en pâtir totalement cette fois parce que les riches vont tous s'en aller.

  • b.renie le dimanche 6 déc 2015 à 05:37

    Les particuliers donc le travail vache à lait des fiscs. Il faut baisser les dépenses publiques qui si elles permettent de donner généreusement gratis des services facilitant la vie des populations, elles ne créent aucune richesse. C'est pour cela que la croissance est une vraie arlésienne. Les impôts la tuent parce qu'ils génèrent la tricherie organisée : l'économie souterraine

  • EuropeGa le samedi 5 déc 2015 à 21:44

    La France toujours championne des impôts, mais aussi championne du chômage et de la dette. Comment dans ces conditions peut on penser que l’U.M.P.S. serait qualifiée pour critiquer le programme économique du FN ?

  • MIKE3000 le samedi 5 déc 2015 à 19:33

    Il est sûr qu'avec les inconscients dépensiers qui nous gouvernent cela ne peut qu'empirer!

  • sibile le samedi 5 déc 2015 à 17:52

    heureusement que Sarkozy avait mis un bouclier fiscal ! maintenant nos riches s'enfuient à tire d'aile et leurs capitaux avec eux

  • nicog le samedi 5 déc 2015 à 16:01

    L'article oublie le côté dramatique: Les impôts ont fortement augmenté mais les déficits n'ont pas baissé.

  • j.barbe6 le samedi 5 déc 2015 à 14:52

    Le PS/FONCTIONNAIRE nous appauvrit et ruine le pays jour après jour.Les francais sont prés à des réformes de fond, arrêtons les sables mouvants qui nous engloutissent par la taxe et l'assistanat.

  • surfer1 le samedi 5 déc 2015 à 13:28

    Il faut bien financer l'open bar social que le monde entier reluque avec convoitise d'une façon ou d'une autre...

  • jope57 le samedi 5 déc 2015 à 13:08

    À quand les réformes structurelles!!!!!! Rien de fait depuis Hollande et on empreinte toujours et toujours plus.Je crains le pire, ca risque d'exploser à tout moment car on est sur le fil du rasoir.Qui peut nous sauver!!! Je vous laisse deviner!!!!!

  • M940878 le samedi 5 déc 2015 à 12:49

    berkowi : exact j'ai pu voir la différence sur ma feuille d'impôts , en gagnant moins je paie 10% de plus