La France termine 12e aux Jeux paralympiques

le
0
Marie-Amelie Le Fur le 15 septembre 2016.
Marie-Amelie Le Fur le 15 septembre 2016.

Avec neuf titres, la France ne termine pas loin de son objectif de Top 10, mais les athlètes français ont aussi trop souvent échoué au pied du podium et le total de médailles des Bleus est inférieur à celui de Londres en 2012.

Après « quelques moments difficiles au départ », Emmanuelle Assmann, la présidente du Comité paralympique et sportif français (CPSF), est malgré tout une « présidente heureuse ». « Neuf médailles d’or, c’est une belle réussite pour cette équipe qui a toujours été déterminée », déclare-t-elle dimanche lors d’une conférence de presse à Rio de Janeiro, alors que la flamme des Paralympiques s’apprête à s’éteindre.

Encouragée par le ministère des Sports, la délégation française, 16e à Londres en 2012, avait pour objectif d’atteindre le Top 10. Pour Rio, elle avait resserré sa délégation (126 athlètes) pour n’emmener que les meilleurs.

Au final, sa stratégie a été payante puisqu’il y a eu « 70% de finalistes », selon Mme Assmann.

Néanmoins s’il y a eu plus de titres paralympiques, la France compte un total de 28 médailles (neuf en or, cinq en argent et 14 en bronze), loin des 45 récoltées en 2012.

Alors que le niveau devient de plus en plus exigeant à chaque édition, elle a terminé quatorze fois en 4e position.

Marie-Amélie Le Fur, superstar La surprise des épéistes, qui terminent premiers en équipe, le sourire de l’athlète Marie-Amélie Le Fur, qui remporte trois médailles, deux en or et une en bronze sur les quatre disciplines auxquelles elle participe, l’or de Damien Seguin à la voile, porte-drapeau en 2012 et pilier de la délégation, le sacre de Nantenin Keita, fille du célèbre chanteur malien, samedi au 400 m... Des belles images resteront néanmoins de ces Jeux.

Surto...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant