La France tente de relancer le commerce avec la Turquie

le
0
En visite à Istanbul, Nicole Bricq est venue défendre Airbus, Alstom, EDF, Areva mais aussi le luxe français.

Nicole Bricq est arrivée mardi à Istanbul avec une délégation de patrons pour tourner la page des relations houleuses entre la France et la Turquie qui avaient suivi le vote de la loi sur la négation du génocide arménien, l'hiver dernier. La visite de deux jours de la ministre du Commerce extérieur a lieu dans la foulée du Comité mixte France-Turquie qui s'était tenu fin novembre à Paris avec son homologue turc, Zafer Caglayan.


Sur les rives du Bosphore, Nicole Bricq vient défendre les secteurs de pointe de l'industrie hexagonale, notamment celui du luxe, et des contrats dans le secteur des transports et de l'énergie. «Nous voulons mettre en place avec la Turquie des par...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant