La France sur sa lancée

le
0
La France sur sa lancée
La France sur sa lancée

Inspirée, l'équipe de France a poursuivi sa belle série au Stade de France face au Portugal (2-1). Benzema et Pogba ont trouvé la lumière, pour confirmer la supériorité historique des Bleus dans un duel musclé.


France - Portugal
(2-1)

K. Benzema (2'), P. Pogba (69') pour France , R. Quaresma (77') pour Portugal.


Certaines choses changent avec le temps. D'autres, gravées dans la roche, restent immuables. Ce soir, la France a confirmé ses bonnes dispositions historiques face au Portugal, qu'elle domine depuis maintenant près de quarante ans sur la scène internationale. Grâce à des buts de Karim Benzema et Paul Pogba, les Tricolores ont porté leur bilan à 17 victoires en 23 matchs face aux Lusitaniens, toujours en plein doute après leur Coupe du monde ratée. Déjà défaits lors de la première journée des éliminatoires par l'Albanie (0-1), les hommes du nouveau sélectionneur Fernando Santos traversent une sale période, même s'il y a eu du mieux ce soir. En dépit de tout son talent, Cristiano Ronaldo ne suffit pas, surtout quand il trouve en face de lui une équipe aussi cohérente et appliquée.
La France en trombe
Trois minutes, c'est le temps qu'il aura fallu à Karim Benzema pour perpétuer la tradition. A l'affût sur une frappe contrée de Bacary Sagna, l'attaquant madrilène a parfaitement lancé les siens sur une reprise à bout portant (3e). Le début d'une première période enthousiaste, dans la lignée des dernières sorties tricolores face aux Pays-Bas ou à l'Espagne. Offensivement, les Bleus ont sans cesse proposé des mouvements de qualité, à l'image d'un Antoine Griezmann très remuant (7e), qui aurait pu permettre à Benzema de récidiver (29e). Faute d'efficacité, le but du KO s'est pourtant longtemps fait attendre. C'est finalement au plus fort de la domination lusitanienne que les hommes de Didier Deschamps ont assuré leur succès. C'est Paul Pogba, toujours très bon, qui a doublé la mise au terme d'un mouvement collectif de haute volée initié par Evra et ponctué par une frappe de Pogboom, bien décalé par le Benz (68e). Auteur d'un rush rageur, Blaise Matuidi aurait même pu corser l'addition dans la foulée (70e), même si la pudeur l'en a empêché.
Le Portugal sombre
Face à la...









...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant