La France sombre en Albanie

le
0
La France sombre en Albanie
La France sombre en Albanie

Cachés derrière l'excuse de la chaleur, les Bleus ont livré une prestation vide d'efforts et de sens et se sont logiquement inclinés face à des Albanais très bien organisés (1-0). Les vacances dont tous les joueurs rêvaient sont enfin là.

Albanie 1-0 France

Buts : Kace (43e) pour l'Albanie

Avec son horaire particulier, ce match amical avait tout d'un hommage au Tour de France, qui commencera dans quelques semaines. Mais pas aux belles étapes de montagne, rythmées par les attaques et les poursuites incroyables. Non, ce France–Albanie était en fait la parfaite représentation des étapes de plaine sans aucun intérêt. On se réveillait de temps à autre pour voir les nombreuses chutes des Français, bousculés tout au long de la rencontre, ou pour assister à une bataille lors d'un sprint intermédiaire. Et les défenseurs français, que ce soit dans l'axe ou sur les côtés, ne sont pas prêts de porter le maillot vert. Avec leurs maillots rouges sur les épaules, les Albanais ont clairement fait honneur à leur statut de combattifs du jour. Heureusement pour les Français, la saison est terminée.

45 minutes pour un coup franc


A Elbasan, les Bleus ont tout intérêt à montrer à Didier Deschamps qu'ils ne se soucient pas que de leurs coupes de cheveux, mais aussi un petit peu du jeu. Du jeu, il en faudra pour bouger une équipe albanaise qui affiche un bilan plus que correct dans sa campagne de qualification pour le prochain Euro. Pourtant, cette équipe de France, largement remaniée, avec Jallet, Kondogbia, Gonalons, Payet et Lacazette titulaires, a bien du mal à rentrer dans son match. Outre la mine de Lacazette dans les nuages (10e) et le tacle de boucher du poinçonneur Patrice Evra sur Andi Lila (11e), le premier quart d'heure est plus ennuyant à regarder qu'un épisode de Louis la brocante. En place, les Kuq e Zinjtë défendent bien et s'offrent même quelques incursions intéressantes dans la moitié de terrain française, bien aidés par un Hisaj bien remuant sur son aile. A deux reprises (21e, 23e), Lloris, inquiété, réagit bien.

Seulement, juste avant la pause boisson, le portier français commet une belle faute de main et manque d'offrir à Lenjani un but tout fait (26e). Désaltérés, les Bleus n'en sont pas plus vifs. La défense prend une nouvelle fois l'eau quand Lenjani, encore lui, se présente face à Lloris (29e). Avec de vrais attaquants, l'Albanie aurait pu mener de deux buts. Et avec des joueurs un minimum concernés, la France essaierait au moins de faire semblant de jouer au football. Au-delà des intentions de jeu quasi inexistantes des Bleus, il est inquiétant de constater que…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant