La France se félicite de la "réactivité" de la BCE

le
0

PARIS, 4 septembre (Reuters) - La France a salué jeudi la "réactivité" de la Banque centrale européenne (BCE), qui a abaissé une nouvelle fois ses taux directeurs et annoncé un programme limité de rachats d'actifs pour tenter de redonner des couleurs à l'économie de la zone euro et prévenir les risques de déflation. ID:nL5N0R52VD Au ministère des Finances, on déclare que cette "réactivité" est "nécessaire pour permettre à la zone euro de renouer avec plus de croissance et d'inflation". On ajoute "partager le point de vue du président de la BCE, Mario Draghi, lorsqu'il rappelle que la croissance dépend aussi de la politique budgétaire de la zone euro et de réformes structurelles qui soutiennent l'activité". Lors de la conférence de presse qui a suivi l'annonce de la baisse de taux de la BCE, à Francfort, Mario Draghi a indiqué que des politiques monétaire et budgétaire favorables à la croissance ne pouvaient avoir un impact fort sans des réformes structurelles "ambitieuses et importantes". Alors que la France éprouve les pires difficultés à respecter ses engagements européens en matière de discipline budgétaire, le président de la BCE a déclaré que les règles communes à la zone euro prévues par le pacte de stabilité et de croissance devaient être respectées et qu'elles permettaient une certaine flexibilité. Prié de dire s'il avait discuté des réformes structurelles annoncées par la France lors de son entretien cette semaine à l'Elysée avec François Hollande, Mario Draghi a répondu qu'il avait surtout évoqué avec le président français de la situation dans la zone euro dans son ensemble. "Il est clair pour tout le monde que la volonté de mener ces réformes (en France) est là. Nous en avons pris note et nous nous en sommes félicités", a-t-il dit. (Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux