La France salue la reprise de Syrte à l'EI, un "acte fort"

le
2
    DAKAR, 6 décembre (Reuters) - La reprise de la ville de 
Syrte des mains de l'Etat islamique (EI) est un acte fort, a 
estimé mardi le ministre français de la Défense, tout en 
soulignant qu'il ne s'agissait que d'une étape vers la 
sécurisation de la Libye.  
    Les forces libyennes, appuyées par l'aviation américaine, 
ont annoncé mardi avoir pris le contrôle de la dernière poche de 
résistance de la ville qui était tombée entre les mains de 
l'organisation djihadiste début 2015.  
    "C'est une très bonne nouvelle", a dit Jean-Yves Le Drian 
lors du Forum sur la paix et la sécurité à Dakar. "La défaite de 
Daech (acronyme arabe de l'EI-NDLR) à Syrte est un acte très 
fort (...) mais ça ne peut être qu'une étape". 
    "Je craignais en particulier l'hypothèse de la création d'un 
territoire de l'Etat islamique en Libye, ça a failli avoir lieu, 
Derna, Benghazi, Syrte où des tentatives ont été menées, elles 
ont échoué et les milices libyennes qui ont libéré Syrte 
méritent d'être saluées", a-t-il ajouté.  
    "Mais ce n'est pas fini puisqu'il y a des groupes qui se 
sont éparpillés sur un territoire qui est très grand et puis 
ceux qui se réclament d'Al Qaïda".  
    La France, qui est engagée dans la lutte contre l'Etat 
islamique en Irak et en Syrie, a confirmé en juillet la présence 
de ses forces spéciales en Libye après la mort de trois de ses 
agents. 
    Paris a également reconnu en novembre 2015 avoir mené des 
vols de reconnaissance au-dessus de Syrte depuis le porte-avions 
Charles de Gaulle en Méditerranée.  
 
 (Marine Pennetier, édité par Sophie Louet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Berg690 il y a 12 mois

    Quelle bande comédiens ce GVT socialiste

  • bordo il y a 12 mois

    Et la reprise d'Alep par le régime syrien qu'est-ce ? Un acte faible ?