La France salue la démission du président du Burkina Faso

le
2

PARIS, 31 octobre (Reuters) - La France s'est félicitée vendredi de la démission du président burkinabé Blaise Compaoré et a appelé à la "tenue rapide" d'élections, après plusieurs jours de manifestations violentes contre sa tentative de se maintenir au pouvoir. "La France salue la démission du président de la République du Burkina Faso qui permet de trouver une issue à la crise", dit l'Elysée dans un communiqué. "Le président de la République (François Hollande) marque sa solidarité avec les victimes des violences de ces derniers jours et appelle au calme et à la retenue l'ensemble des acteurs", dit encore le texte. "La France rappelle son attachement à la Constitution et donc à la tenue rapide d'élections démocratiques." La démission de Blaise Compaoré a été annoncée vendredi vers 14h30 par un communiqué relayé par la station de radio locale Omega. Le chef d'état-major de l'armée burkinabée, le général Honoré Traoré, a immédiatement annoncé qu'il assumait les fonctions de chef de l'Etat. (Gregory Blachier, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2011639 le vendredi 31 oct 2014 à 15:59

    c'est pas chez nous....dommage et correctif 87% demande ton départ François gentiment pour l'instant

  • M1961G le vendredi 31 oct 2014 à 15:49

    si hollande pouvait démissionner aussi pour que la France redevienne une démocratie . une France sans hollande , c'est une France qui repartirait de l'avant . 75% de français rêvent au départ de hollande avant 2017 .