La France retire elle aussi ses agents des ministères afghans

le
0
Washington et Londres avaient pris samedi la même décision. Ce retrait fait suite à l'assassinat de deux conseillers américains par un agent afghan des renseignements après une dispute sur les Corans brûlés.

L'affaire des Corans brûlés par des soldats américains ne cesse de prendre de l'ampleur avec le retrait des personnels occidentaux en poste dans les ministères afghans. Après Washington et Londres samedi, la France a fait rappeler, dimanche, tous ses agents publics travaillant dans les institutions afghanes, «afin de garantir leur sécurité». Des centaines de personnes sont concernées. Cette décision fait suite à l'assassinat de deux conseillers américains, tués samedi au ministère de l'Intérieur par un agent afghan des renseignements

L'attaque contre les deux Américains serait liée à l'incinération de Corans pratiquée en début de semaine sur une base américaine. D'après une source gouvernementale afghane, les deux officiers américains ont été tués après une dispute avec un de leurs collègues afghans. «Ce jour-là, les Américains regardaient des vidéos de manifestations à Kaboul et mécontents se moquaient des protestataires, les insultaient», a racontü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant