La France reste numéro un des dépenses sociales, selon l'OCDE

le
8
LA FRANCE, CHAMPIONNE DES DÉPENSES SOCIALES, SELON L'OCDE
LA FRANCE, CHAMPIONNE DES DÉPENSES SOCIALES, SELON L'OCDE

PARIS (Reuters) - Les dépenses sociales restent à des niveaux historiquement élevés dans la majorité des pays de l'OCDE, y compris en France où leur proportion est la plus forte même si elle devrait très légèrement diminuer cette année, selon une étude publiée lundi.

L'Organisation de coopération et développement économiques table ainsi sur des dépenses sociales qui atteindraient 31,9% du produit intérieur brut en France cette année, soit à peine moins que le record de 31,95% atteint en 2013.

Suivraient la Finlande, avec 31,0%, et la Belgique (30,7%), alors que la moyenne de l'OCDE se situerait à 21,6%.

Les dépenses sociales de la zone OCDE devraient se situer en moyenne cette année 2,7 points de PIB au-dessus de leur niveau d'avant-crise, en 2007, et 0,3 point sous leur plus haut touché en 2009 au plus fort de la crise.

Les plus fortes hausses sont enregistrées en Finlande (+7,4 points), Espagne (+5,4 points) et Belgique (+5,3 points), la France affichant une progression de 3,4 points par rapport à 2007. Seule la Hongrie fait exception avec un recul de 0,8 point, à 22,1%.

L'OCDE relève que plusieurs pays, dont l'Allemagne, le Canada, la Grèce, l'Irlande, l'Estonie et le Royaume-Uni, sont parvenus à des baisses sensibles de leurs dépenses rapportées au PIB par rapport aux plus hauts de la crise.

Le poste le plus important reste celui des retraites, qui représentait 15,8% du PIB en Italie, soit deux fois plus que pour la moyenne des pays de l'OCDE (7,9%) en 2012, et 13,8% en France. Quant aux dépenses de santé, elles représentent 6,2 points de PIB dans la zone OCDE mais 8,6 points en France.

L'OCDE souligne que ces classements concernent uniquement les dépenses publiques. En ajoutant les dépenses privées et l'impact de la fiscalité incitative, les Etats-Unis passent du 24e rang au deuxième pour les dépenses sociales juste derrière la France.

(Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sarestal le mardi 25 nov 2014 à 08:31

    Champion N°1 des primes bra guette en tout genre et surtout "sans limitation à un nombre d'enfants maximum !". Avec de belles frontières ouvertes, l'ATA, l'AME et de saines assocs, on voit le résultat.

  • contava4 le lundi 24 nov 2014 à 17:14

    avec la gauche et les syndicats:si tu gagnes bien ta vie il faut partager;pourquoi donc bosser pour certains??

  • M1343167 le lundi 24 nov 2014 à 16:46

    Purée nous sommes " The Best" , for one time ...

  • M8252219 le lundi 24 nov 2014 à 16:17

    Les charges sociales doivent être prise par la TVA. Tous les citoyens profitent des allocations et indemnités et couverture sociales TOUS DOIVENT PARTICIPER À SON FINANCEMENT et pas seulement les salariés et les entreprises.

  • miez1804 le lundi 24 nov 2014 à 16:10

    On ne peu pas etre dernier partout!

  • pvza le lundi 24 nov 2014 à 16:09

    Pour une fois nous sommes les 1er :-(

  • LeRaleur le lundi 24 nov 2014 à 16:00

    D'où la raison de ce tsunami de sous-développés.

  • M1531771 le lundi 24 nov 2014 à 15:56

    Pas de quoi en être fier !