La France réservée sur un rôle accru de l'Otan contre l'EI

le
0
    PARIS, 24 mai (Reuters) - L'Otan ne doit pas devenir une 
"unique force de frappe" contre l'Etat islamique, a déclaré 
mercredi le porte-parole du gouvernement français, exprimant des 
réserves sur la volonté de Washington d'accroître le rôle de 
l'Alliance atlantique dans la lutte contre le terrorisme en Irak 
et en Syrie.  
    "Sur la question de l'Otan, le président américain souhaite 
qu'il y ait une mobilisation plus forte de l'Otan dans la lutte 
contre Daech (acronyme arabe de l'EI-NDLR)", a dit Christophe 
Castaner lors du compte rendu du conseil des ministres. 
    Lors du déjeuner de travail prévu entre Donald Trump et 
Emmanuel Macron jeudi à Bruxelles, le "président français aura 
l'occasion de lui dire qu'il est attentif à cette position-là 
mais qu'il ne s'agit pas de transformer l'Otan en unique force 
de frappe contre Daech", a-t-il ajouté. "Donc il y aura des 
discussions sur ces sujets-là".   
 
 (Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant