La France renforce sa présence militaire à Kidal

le
0
Au Mali, la capitale des Touaregs sera la tête de pont du combat contre les djihadistes.

De notre envoyé spécial à Bamako

Tout au long de sa visite au Mali, samedi, François Hollande l'a répété. «Les opérations militaires ne sont pas terminées.» Ce n'était pas là qu'une simple formule. La guerre au Mali entre même dans sa phase la plus délicate. «Il faut être très prudent. Nous entrons dans une période où, tant d'un point de vue diplomatique que militaire, tout va se jouer», souligne l'entourage présidentiel.

L'arrivée des soldats français à Kidal a sonné le début de ce second temps. Comme Gao et Tombouctou, la ville, désertée par les djihadistes, a été prise par des troupes spéciales. En parallèle, une imposante colonne, composée d'un millier de fantassins tchadiens sous les ordres de Mahamat Déby, le fils du président, est venue appuyer les Français. Paris a décidé de renforcer son dispositif. Des militaires français sont déjà partis de ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant