La France réduit son déficit commercial, qui reste toutefois élevé

le , mis à jour à 11:06
4

Le commerce extérieur français s'est amélioré en avril, mais le déséquilibre entre importations et exportations reste élevé.
Le commerce extérieur français s'est amélioré en avril, mais le déséquilibre entre importations et exportations reste élevé.

Le déficit commercial français s’est élevé à 3,0 milliards d’euros au mois d’avril, en baisse par rapport aux 4,4 milliards du mois précédent, publient ce vendredi les douanes françaises. Depuis le début de l’année, le déficit cumulé s’élève à 14,5 milliards d’euros.

Grâce aux prix du pétrole toujours bas et la hausse des exportations due à l’euro faible, le déficit commercial français parvient à se réduire progressivement.

Baisse des importations, hausse des exportations

Expliquant cette amélioration du déficit commercial, les importations ont diminué de 2,1% à 41,2 milliards d’euros au mois d’avril, alors que les exportations ont augmenté de 1,4% à 28,2 milliards, représentant un déficit mensuel de 3 milliards d’euros.

Les douanes expliquent dans leur communiqué : « Les importations se contractent nettement. Après avoir très fortement augmenté en mars, les approvisionnements en hydrocarbures naturels refluent. Les achats de biens intermédiaires (chimie, caoutchouc, plastiques et équipements électriques), d'automobiles, de machines industrielles et de nombreux biens de consommation sont également en repli ».

Quant aux exportations, celles-ci « poursuivent toujours leur progression. La fermeté des livraisons aéronautiques l'emporte sur une contraction des ventes de véhicules automobiles et de produits pétroliers raffinés. Au final, le déficit se réduit nettement, passant de -4,4 milliards en mars à -3,0 milliards d'euros en avril. »

Les livraisons d'Airbus à l'étranger ont représenté « 2,5 milliards d'euros pour 29 appareils, contre 2,20 milliards d'euros en mars pour 25 appareils », détaille notamment la même source.

Plus de 10 ans de déficit commercial

Malgré cette amélioration de court terme, le déficit français reste particulièrement élevé. Depuis le début de l’année, le déficit commercial cumulé atteint 14,5 milliards d’euros, un chiffre pénalisant bien qu’il soit inférieur à celui de l’année dernière, qui s’élevait à 18,5 milliards d’euros.

Dans leur publication, les douanes rappellent que le dernier excédent commercial français remonte à 2002. À partir de 2003-2004, la vapeur a commencé à s’inverser, le déficit commercial annuel français se creusant progressivement jusqu’en 2011, année où il s’est élevé à 74,5 milliards d’euros. En 2014, le déficit commercial annuel s’est élevé à 53,8 milliards d’euros.

X. Bargue

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • miez1804 le vendredi 5 juin 2015 à 13:12

    @nanolyon: pour votre info, c'est quand que les 35H ont ete mis en place?! Depuis c'est la degrangolade des exportations, car l'industrie est partie ailleur car impossible de vendre les produits made in France!!!

  • nanolyon le vendredi 5 juin 2015 à 11:30

    Pierusan : le déficit commercial de la France est structurel et date de 2002, l'année du retour de l'UMP aux affaires. Essayer de mettre ça entièrement sur le dos du gouvernement actuel est stupide.

  • crcri87 le vendredi 5 juin 2015 à 11:23

    Il n'y a malheureusement pas de quoi se réjouir facilement : l'activité est en chute et les importations par voie de conséquence.Quant aux exportations ...

  • Pierusan le vendredi 5 juin 2015 à 11:20

    En 2014, l'Allemagne a enregistré un EXCEDENT commercial (217 milliards !) équivalent à 4 fois le DEFICIT (54 milliards) de la France. "Moi Je" aura beau jeu d'arguer que la livraison des 2 Mistral à Wladimir n'auraient réduit le déficit 2014 que de 54 à 52 milliards. Du coup France est passée de la 5ème à la 6ème place des puissances économiques sur cette Terre, et ce au profit de GB : Ô, perfide Albion !