La France réduit son déficit commercial en mars

le
0
RÉDUCTION DU DÉFICIT COMMERCIAL EN MARS
RÉDUCTION DU DÉFICIT COMMERCIAL EN MARS

PARIS (Reuters) - Le déficit commercial de la France s'est contracté en mars, à 4,696 milliards d'euros, grâce à un rebond des exportations lié à des livraisons record d'Airbus, ont annoncé les Douanes mardi.

Cette poussée est cependant fortement atténuée par de moins bonnes performances pour les autres biens manufacturés, les produits pharmaceutiques et les produits pétroliers raffinés, précisent-elles dans un communiqué.

En février, le déficit s'était établi à 5,645 milliards, un chiffre CVS/CJO révisé à la baisse par rapport aux 6 milliards annoncés auparavant.

Sur les trois premiers mois de 2013, le déficit s'inscrit à 15,883 milliards contre 17,789 milliards un an plus tôt (-16,533 milliards en brut contre -18,380 milliards).

En 2012, le déficit s'était établi à 67,673 milliards d'euros, après 73,913 milliards en 2011, un record.

Au mois de mars, les exportations FAB sont ressorties à 36,204 milliards d'euros contre 35,703 milliards en février et les importations à 40,900 milliards après 41,348 milliards.

Les ventes d'Airbus (34 appareils) ont représenté 2,884 milliards d'euros sur le mois de mars contre 1,949 milliard en février (26 appareils).

Les exportations, qui avaient reculé les deux mois précédents, accusent en mars une baisse de 2,3% en glissement trimestriel par rapport aux trois mois précédents.

Outre les livraisons d'Airbus, les exportations ont bénéficié en mars de la livraison d'un paquebot et d'une reprise dans l'automobile.

Les importations ont poursuivi leur repli, le glissement trimestriel s'établissant à -1,6% par rapport aux trois mois précédents. Les approvisionnements en hydrocarbures naturels se sont tassés et ceux de produits manufacturés se sont nettement contractés.

Par zone géographique, les exportations vers l'Union européenne ont accentué leur contraction, avec l'aéronautique, les biens intermédiaires, la pharmacie et les machines industrielles. Les exportations vers l'Amérique et l'Asie ont progressé et les exportations vers l'Afrique ont chuté.

Les importations depuis l'Union européenne se sont contractées, celles depuis l'Afrique et le Proche et Moyen-Orient ont nettement reculé, celles depuis l'Amérique ont fléchi et celles depuis l'Asie ont légèrement progressé.

Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant