La France priée de clarifier sa politique budgétaire

le
0
Le Fonds monétaire international, qui table sur une croissance de 1,7% cette année pour l'Hexagone, souhaite mieux identifier les mesures qui seront prises pour atteindre les objectifs budgétaires.

Tous n'en mourraient pas mais aucun n'était épargné. Les pays membres de la zone euro sont touché sans exception dans leur chair dans leur croissance - par la crise qui frappe de plein fouet sa périphérie. La France ni plus ni moins que les autres. Entre le premier et le second semestre 2011, le rythme de croissance sera tombé de 2% à 0,25% dans l'ensemble de l'Euroland, et devrait regagner un point l'an prochain espère le FMI.

Avec une expansion de 1,7% cette année l'économie française fera beaucoup moins bien que l'Allemagne (2,7%), mais elle devrait reprendre une certaine revanche l'an prochain en dépassant très légèrement sa voisine (1,4% contre 1,3%). C'est classique, l'industrie allemande dont la part de marché mondial est plus du double du made in France, sur-réagit aux turbulences de la conjoncture internationale, à la baisse comme à la hausse.

Retrouver la richesse d'avant «la grande récession»

Au-delà de ces fluctuations, le FMI dresse un bilan des p

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant