La France prête à participer à une action en Syrie

le
23
LA FRANCE PRÊTE À PARTICIPER À UNE ACTION EN SYRIE
LA FRANCE PRÊTE À PARTICIPER À UNE ACTION EN SYRIE

PARIS (Reuters) - La France est prête à participer à une intervention militaire en Syrie, a déclaré mardi François Hollande.

Paris tient le régime syrien pour responsable de l'attaque chimique de mercredi dernier, a dit le chef de l'Etat lors d'un discours devant les ambassadeurs de France à l'Elysée.

"Le massacre chimique de Damas ne peut rester sans réponse et la France est prête à punir ceux qui ont pris la décision infâme de gazer des innocents", a dit François Hollande

Sa déclaration intervient alors les puissances occidentales ont déclaré à l'opposition syrienne que des frappes contre les forces du président Bachar al Assad ne seraient plus qu'une question de jours.

"La France est prête à exercer sa responsabilité partout dans le monde", a déclaré François Hollande, qui a fait part de sa décision d'accroître son soutien militaire à l'opposition syrienne et de son souci de protéger les populations civiles.

Le chef de l'Etat recevra jeudi matin Ahmad Jarba, le président de la Coalition nationale syrienne élu en juillet dernier, annonce l'Elysée.

La France donnera aux rebelles "les moyens de renverser le rapport de forces" face aux troupes fidèles à Bachar al Assad, a précisé à Reuters une source diplomatique.

Quant aux frappes éventuelles, "elles montreront à court et moyen terme que nous sommes en colère mais elles seront également assez fortes pour faire comprendre à Assad qu'il ne peut pas l'emporter militairement et qu'il doit retourner à la table des négociations", a ajouté cette même source.

LA CLASSE POLITIQUE DIVISÉE

Le président réunira mercredi à l'Elysée un conseil de défense et a promis d'informer le Parlement "dans les meilleurs délais".

Les frappes contre le régime de Damas devront probablement se faire sans mandat de l'Onu en raison du soutien de la Russie à la Syrie, ce qui suscite de nombreuses réserves à l'étranger comme en France.

Une possible intervention militaire occidentale en Syrie divise la classe politique française, certains responsables évoquant le risque d'une déstabilisation de la région et appelant à privilégier l'option politique.

Le débat prend forme en France alors que la probabilité de frappes occidentales contre le régime de Bachar al Assad grandit d'heure en heure.

Le secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel, a ainsi fait savoir mardi que l'armée américaine était prête à agir immédiatement au cas où Barack Obama donnerait l'ordre d'intervenir contre la Syrie.

Le Premier ministre britannique, David Cameron, a indiqué que la Grande-Bretagne examinait une "réponse proportionnée". Quant au ministre turc des Affaires étrangères, il a jugé que l'attaque chimique constituait un "crime contre l'humanité" qui ne pouvait rester impuni.

La pression diplomatique s'est aussi accrue sur la Syrie après que la Ligue arabe a déclaré tenir Bachar al Assad pour pleinement responsable de l'attaque chimique du 21 août dans la banlieue de Damas.

Une implication de la France dans le conflit syrien serait la deuxième intervention majeure de la France sur un théâtre d'opérations extérieur sous le mandat de François Hollande après l'opération Serval au Mali.

Julien Ponthus et John Irish, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cmaignan le mercredi 28 aout 2013 à 09:49

    On décide de sacrifier les Alouites et les Chretiens pour soutenir des islamistes. Jolie France...

  • M6111389 le mercredi 28 aout 2013 à 06:46

    Notre abru-ti de président n'hésite jamais à prendre part dans les conflits... par contre il réserve les étrennes à ses chouchous de l'éducation nationale : créer des formations bidon pour justifier un recrutement maximum de gu-gus ne le dérange pas du tout..... je ne suis pas militaire.

  • murashig le mardi 27 aout 2013 à 22:35

    voir l article de Thierry Messian du jour dans Reseau Voltaire histoire d entendre un autre son de cloche....perso raz le bol du moyen orient, debarrassons nous du petrole et vive l energie libre, voir les brevets Tesla deposes depuis 1883 !!!!!

  • baljo le mardi 27 aout 2013 à 21:54

    DES PREUVES!on veut des preuves. Facile non?

  • knbskin le mardi 27 aout 2013 à 21:03

    MMouais ... Les 6 Rafale d'Abu Dhabi doivent pouvoir "délivrer" 6 "Scalp" sous un délai de deux-trois heures avant impact. Quant aux "Burke" de la Méditerranée, c'est une bonne centaine, et on ne sait pas s'il n'y a pas un "Ohio" modifié dans le coin (150 tomahawk ...). De quoi faire de très très gros dégâts. A bon escient ? J'en doute fortement sur ce coup-là ...

  • alc2855 le mardi 27 aout 2013 à 20:37

    Vite une guerre de le Golfe III ! Le chômage monte il FAUT faire la guerre !

  • M1531771 le mardi 27 aout 2013 à 20:11

    Prudence prudence....les "coupables" ne sont peut être pas ceux que l'on croit !

  • RVM21 le mardi 27 aout 2013 à 19:59

    pendant ce temps là on parlera moins des incompétents que l'ont subi en France...

  • M4661438 le mardi 27 aout 2013 à 19:59

    il ne représente pas les français ! c'est un agent étranger !

  • RVM21 le mardi 27 aout 2013 à 19:53

    le na-bot gro-tesque frappe encore et veut des gouvernements islamistes partout!! à quand en France ??