La France pourrait connaître le sort de la Grèce, selon Valéry Giscard d'Estaing

le
7
La France pourrait connaître le sort de la Grèce, selon Valéry Giscard d'Estaing
La France pourrait connaître le sort de la Grèce, selon Valéry Giscard d'Estaing

A 88 ans, VGE fait toujours entendre sa petite musique sur l'Europe. Valéry Giscard d'Estaing estime que la France «risque de se retrouver dans la situation qu'a connue la Grèce» et de devoir «demander l'aide du FMI», dans une interview publiée samedi dans Le Figaro. Il y a trois semaines, l'ancien président de la République jugeait, dans le Parisien - Aujourd'hui en France, que «la France (était) entre le déclin et la décadence».

Dans son «projet pour l'Europe», l'ancien chef de l'Etat (1974-1981) plaide pour une organisation fédérale de l'Union européenne autour d'une douzaine de pays - comme la Communauté économique européenne (CEE)- qui se doterait des mêmes règles budgétaires et fiscales, qu'il appelle «Europa» et qu'il raconte dans son nouveau livre, « Europa, la dernière chance de l'Europe » (XO Editions).

«La France s'est laissé aller au dévergondage budgétaire»

«Depuis dix ans la France, comme tous les pays d'Europe latine, s'est laissée aller au dévergondage budgétaire. (...) Depuis la création de l'Etat, beaucoup (d'Etats) considèrent qu'ils peuvent accumuler les déficits sans en supporter les conséquences. L'opinion ne les mesure pas. Elle croit qu'il existe un trésor caché qui payera la dette», s'agace Valéry Giscard d'Estaing, 88 ans.

«Aujourd'hui nous sommes protégés par des taux d'intérêt très bas, mais c'est provisoire. La Fed (banque centrale américaine, ndlr) a annoncé son intention de relever ses taux d'intérêt dès que la conjoncture le permettra, probablement dans les 18 mois (...) Ce jour là, notre pays risque de se retrouver dans la situation de la Grèce. Les pouvoirs publics seront conduits à demander l'aide du FMI», estime-t-il.

Selon VGE, le «mécanisme de l'Europe a été disloqué avec le non français au référendum de 2005. Pour autant, les sondages l'attestent: une grande majorité de nos compatriotes ne veut en aucun cas abandonner l'euro ! Nous devons ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • MAM34090 le mercredi 5 nov 2014 à 09:30

    Et VGE pourrait connaître le sort de Toutânkhamon...

  • slivo le mardi 4 nov 2014 à 16:38

    a l'écouter, on se pisse dessus... comme il doit très probablement le faire lui même !

  • Spartaku le mardi 4 nov 2014 à 14:39

    "La vieillesse est un naufrage" aurait répondu le général et cette fois encore Il aurait raison ...

  • marcodan le mardi 4 nov 2014 à 13:00

    Le patrimoine privé en France comme dans la plupart des pays OCDE vient d'atteindre 6 fois le PIB annuel soit 2*6 =12000 Milliards d'euros. Les 10% les plus riches détiennent au moins 60% de ce montant, soit 7200 milliards d'euros et PIKETTY démontre que la fortune des plus riches croit très vite....que devrions nous faire? Mais non voyons pas ça!

  • jpc50 le lundi 27 oct 2014 à 07:18

    L'Europe ne nous vaut rien de tout les points de vue.

  • M4760237 le samedi 25 oct 2014 à 18:31

    Pour bientôt ! Et pas selon l'échelle géologique, espère.

  • LeRaleur le samedi 25 oct 2014 à 15:20

    Ce n'est pas pourrait, mais va.