La France pourrait accélérer son retrait d'Afghanistan

le
3
LES OPÉRATIONS FRANÇAISES EN AFGHANISTAN SUSPENDUES APRÈS LA MORT DE QUATRE SOLDATS
LES OPÉRATIONS FRANÇAISES EN AFGHANISTAN SUSPENDUES APRÈS LA MORT DE QUATRE SOLDATS

PARIS (Reuters) - La France suspend ses opérations d'appui à l'armée afghane et pourrait accélérer le retour en France de ses soldats présents en Afghanistan après la mort, vendredi, de quatre d'entre eux, abattus par un soldat afghan, a annoncé Nicolas Sarkozy.

Le ministre de la Défense, Gérard Longuet, et le chef d'état-major des armées, l'amiral Edouard Guillaud, se rendent "immédiatement" en mission en Afghanistan pour établir les circonstances du drame, a dit le chef de l'Etat lors de ses voeux au corps diplomatique.

Si leur rapport conclut que les conditions ne sont pas réunies pour assurer la sécurité du contingent français, la question d'un retrait anticipé sera posée, a dit le président français.

La France compte actuellement quelque 3.800 militaires en Afghanistan. Leur retrait est pour l'instant prévu pour s'étaler jusqu'en 2014. A cette date, les autorités afghanes devront assumer la pleine responsabilité de la sécurité.

Dans l'attente du rapport de Gérard Longuet, la France suspend "toutes les opérations de formation et d'aide au combat" de son armée en Afghanistan, a annoncé Nicolas Sarkozy.

"Si les conditions de sécurité ne sont pas réunies, alors se posera la question d'un retour anticipé de l'armée française en France", a-t-il ajouté. "Ce retour était envisagé au plus tard en 2014."

"C'est une décision difficile mais je me devais de l'assumer", a dit le président français.

Les quatre soldats français ont été tués par un soldat afghan dans la base militaire de Gwam, dans la province de Kapisa, dans le nord-est du pays, où est basé le contingent français.

LONGUET PARLE D'ASSASSINAT

"Dans le cadre d'un entraînement à l'intérieur de la base, un tireur à abattu, assassiné quatre de nos soldats dans des conditions qui sont inacceptables et qui méritent une enquête, une analyse", a dit Gérard Longuet.

L'attaque, qui a également fait "une quinzaine de blessés" dont huit graves, selon le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, porte à 82 le nombre de Français tués en Afghanistan depuis 2001, dont 26 l'an dernier.

Les attaques de militaires de l'Otan par des soldats ou policiers afghans, ou des insurgés ayant infiltré les forces de sécurité, se sont multipliées ces derniers temps, compromettant la confiance entre l'armée afghane et la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf).

Le 29 décembre, deux légionnaires français avaient déjà été tués par un soldat afghan. Gérard Longuet avait à l'époque évoqué un "acte isolé".

Le ministre de la Défense et le chef d'état-major des armées auront pour mission "d'établir les conditions et les responsabilités" de l'attaque de vendredi mais aussi de "clarifier les modalités de recrutement de l'armée afghane", a dit Alain Juppé.

"Il est incompréhensible et inacceptable que des soldats de l'armée afghane assassinent des soldats français", a dit le chef de la diplomatie française.

Gérard Longuet a dit penser être en mesure de rendre ses premières conclusions à Nicolas Sarkozy dès mardi.

"A mon retour, après avoir entendu les militaires, je présenterai mes préconisations au président de la République (...) D'ici mardi, j'aurai une vision directe, claire, personnelle, nourrie par les informations de nos officiers", a-t-il dit.

Le retrait progressif des soldats français d'ici à 2014, calé sur celui des troupes américaines annoncé par le président Barack Obama, prévoyait jusqu'à présent le retour d'un millier d'hommes d'ici fin 2012 et du reste du contingent en 2013-2014.

Le candidat socialiste à la présidentielle, François Hollande, a réitéré vendredi sa volonté de voir les forces françaises d'Afghanistan se retirer au plus tard fin 2012.

Ce retrait doit se faire "le plus rapidement possible", souligne-t-il dans un communiqué.

Yann Le Guernigou et Patrick Vignal, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • marconge le vendredi 20 jan 2012 à 14:28

    Devrait..

  • M3101717 le vendredi 20 jan 2012 à 12:23

    A la botte des States, qu'est-ce qu'on était bien cependant ...

  • M3101717 le vendredi 20 jan 2012 à 12:02

    ça y est : on commence à faire vibrer ses synapses en Haut Lieu !Il était temps !!!