La France persiste à refuser les OGM

le
0
Le gouvernement manque néanmoins d'éléments scientifiques pour décréter un moratoire.

«Le gouvernement français maintient et maintiendra son opposition à la culture du maïs Monsanto 810 sur le territoire français», a promis mardi Nicolas Sarkozy au lendemain de l'annulation par le Conseil d'État du moratoire mis en place en février 2008, dans la foulée du Grenelle de l'environnement. «Je crois à la recherche, à la nécessité de donner à nos agriculteurs les moyens de développer leur productivité. Mais je pense aussi que tout doit être fait pour maintenir la confiance des consommateurs», a souligné le chef de l'État lors d'un déplacement à Gimont, dans le Gers, où il participait à une table ronde avec des agriculteurs. Pour cela, Nicolas Sarkozy a indiqué que les ministres de l'Agriculture et de l'Écologie, Bruno Le Maire et Nathalie Kosciusko-Morizet sont en train de préparer «une nouvelle clause de sauvegarde avec les éléments scientifiques qui nous permettront d'acter cette interdiction». Un exercice qui promet d'être tout sauf une for

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant