La France perd son triple A auprès de l'agence de notation Fitch

le
30
La France perd son triple A auprès de l'agence de notation Fitch
La France perd son triple A auprès de l'agence de notation Fitch

La France a perdu vendredi son triple A auprès de l'agence de notation financière européenne Fitch Ratings, la seule qui lui accordait encore ce sésame attribué aux premiers de la classe. Le ministre de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici, en a «pris acte», rappelant «la valeur des réformes engagées par le gouvernement» (lire encadré ci-dessous).

L'agence explique sa décision par les incertitudes qui planent sur les perspectives de croissance du pays, ce qui ne donne pas beaucoup de marge au gouvernement pour atteindre ses objectifs de consolidation budgétaire.

La France est désormais rétrogradée à «AA+», soit la deuxième meilleure note dans l'échelle d'évaluation de la troisième agence de notation mondiale. A cette note est assortie une perspective «stable», indiquant que Fitch n'envisage pas de la toucher dans «les deux années à venir», a précisé un communiqué. L'agence cite les interrogations persistantes à court et moyen termes sur l'évolution de la production, du chômage et du déficit de l'Etat. D'autant plus que l'agence souligne avoir des divergences avec le gouvernement sur les prévisions de croissance.

Des différences avec le gouvernement

Fitch dit prévoir une contraction de l'économie française de 0,3% en 2013 puis une croissance de 0,7% en 2014 et de 1,2% en 2015, alors que le gouvernement français s'attend lui à une croissance de 0,1% en 2013, 1,2% en 2014 et 2% en 2015 et 2016.

L'agence souligne aussi ses différences avec le gouvernement français sur les prévisions de déficit budgétaire. Elle prévoit un déficit au-dessus de 3% du PIB jusqu'en 2014, avant de diminuer à 1% du PIB en 2017, à la fin du mandat de François Hollande. Le gouvernement prévoit, lui, un déficit de 2,9% du PIB diminuant à 0,7% à ces mêmes dates.

Deux triples A déjà perdus

En novembre 2012, Moody's avait sanctionné «une perte de compétitivité graduelle mais continue», «des rigidités ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • SuRaCtA le dimanche 14 juil 2013 à 00:13

    Le seul triple A qu'il reste a la France et celui de la pression fiscale...pour financer des dépenses ovales sans contrepartie a l'efficacité irrégulière...

  • sergehui le samedi 13 juil 2013 à 21:42

    CAHUSAC tripme A du mensonge et malversations impunitives!

  • mamberg le samedi 13 juil 2013 à 21:09

    ...vorsicht Kameraden !...bald Aa2 und AA !!!

  • zwang12 le samedi 13 juil 2013 à 16:03

    Les indices CAC 40 sont blindés de toute annonce. Bientôt 4 000 points avec DJ à 16 000 points.

  • M3366730 le samedi 13 juil 2013 à 15:43

    ALLEZ, DEUX AUTRES REALITES :http://www.contribuables.org/2013/07/09/cette-annee-vous-serez-liberes-le-29-juillet-2013/"Cette année, la dépense publique représente 57,1% de la richesse créée par les Français. Ce pourcentage équivaut à 209 jours de travail.".."jamais le Jour de libération des contribuables n’est arrivé aussi tard dans l’année".."puisque la France est au 2e rang des Etats les plus dépensiers" http://www.valeursactuelles.com/nouvelle-alerte-march%C3%A9s20130709.html

  • jfvl le samedi 13 juil 2013 à 15:02

    Lolin "c'est la faute à Sarko" réfléchissez SVP. Les notes sont pour l'essentiel basées sur les perspectives et le projection économiques à venir. Cela traduit simplement une dégradation de celles-ci depuis que vos amis sont au gouvernement. Il est vrai que les chiffres sont objectifs et pas vous !

  • lolin le samedi 13 juil 2013 à 14:38

    Je ris quand j'entends certains dire "merci Mr le Président." Quand on a perdu le 3A sous sarko ( S&P) on les entendait pas, vous êtes des B.ouffons

  • lolin le samedi 13 juil 2013 à 14:34

    N'oublions pas que le directeur de cette agence est le copain à sarko. De la vengeance dans l'air?????

  • mipolod le samedi 13 juil 2013 à 13:52

    Sous Sarko la gauche avait crié au scandale lors de la perte du triple A des autres agences de notation. Sous Hollande, pas de problème c'est normal et ça ne change rien aux finances publiques !

  • guerber3 le samedi 13 juil 2013 à 12:02

    A part les paradis fiscaux, les triples A sont des attrape-gogos!