La France perd son AAA, l'Allemagne le garde

le
0
Standard and Poor's a dégradé vendredi soir la note de la France d'un cran avec une perspective négative, mais pas celle de l'Allemagne qui conserve une perspective stable. Une double claque pour le gouvernement français.

Après des semaines de vrai faux suspense, et à 100 jours de l'élection présidentielle, Standard & Poor's a mis vendredi soir sa menace à exécution. L'agence de notation a dégradé - après la clôture de la Bourse américaine - la note financière de la France. La rumeur de cette dégradation avait enflé tout au long de la journée en Europe.

Depuis sa première notation par S & P, le 25 juin 1975, l'Hexagone avait toujours été considérée comme «AAA», c'est-à-dire que sa dette était évaluée comme la plus sûre possible, lui permettant d'emprunter aux meilleurs taux sur les marchés. Et ce alors même que, depuis 1974, il n'a jamais affiché un seul budget en excédent. Une ère longue de 36 ans qui s'est donc achevée dans la nuit de vendredi à samedi: la note de la France a été abaissée d'un cran, pour être ramenée à AA +, avec perspective négative. Il y a ainsi «au moins une chance sur trois pour que la no

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant