La France perd du terrain en Turquie

le
0
Si ADP ou Alstom remportent de gros contrats, nos parts de marché baissent.

La France perd inexorablement des positions en Turquie. Selon Ubifrance, l'agence pour le développement à l'international des entreprises françaises, la part de marché des produits nationaux vendus au-delà du Bosphore a chuté à 3,6 % sur les dix premiers mois de 2012, contre 5,2 % en 2006 et 3,8 % en 2011.

Les exportations françaises ont marqué le pas avec une hausse limitée à 3 % en 2012 contre 7,1 % en 2011. Globalement, les échanges commerciaux entre les deux pays se sont élevés à 9,5 milliards sur les neuf premiers mois de cette année, soit une infime hausse de 0,6 % par rapport à la même période de 2011, selon les chiffres fournis par Zenep Necipoglu, présidente de la chambre de commerce française en Turquie. «Il n'y a pas de sentiment anti-français dans ce résultat, assure Éric Fajole, directeur d'Ubifrance Turquie, le changement de méthode de remboursement des médicaments,...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant