La France ne tolérera plus aucun camp de migrants, dit Hollande

le
22
LA FRANCE NE TOLÉRERA PLUS DE CAMP DE MIGRANTS, DIT HOLLANDE
LA FRANCE NE TOLÉRERA PLUS DE CAMP DE MIGRANTS, DIT HOLLANDE

PARIS (Reuters) - La France ne tolérera plus de camp de migrants sur son territoire, a déclaré samedi François Hollande, confirmant l'intention du gouvernement de procéder à l'évacuation d'un nouveau campement à Paris dans le sillage de celle, toujours en cours, de la "jungle" de Calais.

Entamée lundi dernier, l'opération de démantèlement du campement de Calais, où vivaient plusieurs milliers de migrants dans des abris de fortune, devrait prendre fin ce lundi.

Au total, 5.000 personnes qui s'y trouvaient ont été répartis dans des centres d'accueil et d'orientation (CAO) disséminés sur le territoire.

"Nous ne pouvions plus tolérer les camps et nous n'en tolérerons pas", a dit le chef de l'Etat à presse à l'issue d'une visite du centre d'accueil et d'orientation (CAO) de Doué-la-Fontaine (Maine-et-Loire).

"Il y en a aussi à Paris et nous aurons à les évacuer", a-t-il ajouté, précisant que seuls quelques-uns de ces migrants venaient de Calais. Entre 2.000 et 2.500 migrants auraient rejoint le campement sauvage qui s'est formé ces derniers jours dans le nord-est de Paris, dans le quartier de Stalingrad.

Le camp "ne peut pas être une situation durable", a estimé François Hollande. "On ne peut pas laisser des personnes dans le dénuement, on ne peut pas laisser les riverains subir un certain nombre de désagréments."

"Ça, nous ne pouvons pas le tolérer et donc nous allons faire la même opération (ndlr, à Paris) que celle de Calais mais dans des conditions différentes, parce que ces personnes sont là depuis peu et nous allons les accueillir dans les centres d'accueil et d'orientation dès lors que ces personnes relèvent du droit d'asile", a-t-il ajouté.

Le démantèlement du campement de Calais, devenu un symbole de la crise migratoire, a suscité cette semaine des tensions entre Londres et Paris concernant le sort des migrants mineurs isolés qui vivaient dans la "jungle".

Londres a appelé Paris à les protéger, suscitant l'agacement des autorités françaises qui ont souligné avoir assumé leurs responsabilités "sans jamais se dérober" en "mettant à l'abri" 1.451 mineurs depuis le 17 octobre.

"Il nous reste 1.500 mineurs isolés à Calais, ils seront très rapidement acheminés vers d'autres centres", a dit le chef de l'Etat. "Je me suis entretenu hier avec la Première ministre britannique; Bernard Cazeneuve l'a fait également avec son homologue la ministre de l'Intérieur du Royaume-Uni, pour que les Britanniques accompagnent les mineurs dans ces centres et puissent ensuite prendre leur part pour les accueillir au Royaume-Uni."

(Marine Pennetier avec Ingrid Melander, édité par Henri-Pierre André)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 445566ZM il y a 11 mois

    Pour que "la France ne tolérera plus aucun camp de migrants" il faut commencer par vraiment maîtriser nos frontières. Cette volonté politique devra être accompagnée par la construction des logements, mais il faut commencer par les attribuer en priorité à nos "sdf et nos "mal logés".

  • CHANOMAR il y a 11 mois

    Hollande fait le beau dans les regrets du passé et Valls fait le beau dans un tour d Afrique avec sont avion présidentiel quel gouvernement royaliste

  • sibile il y a 11 mois

    quel baratineur ... pour ça c'est un champion !

  • jbellet il y a 11 mois

    Ils sont bien à Paris Mme hidalgo est très favorable à leur venu

  • M7097610 il y a 11 mois

    pantin ridicule doublé d'une cloche insondable

  • Pienegro il y a 11 mois

    Vivement la fin de son CDD mais il continuera de percevoir un traitement précieux du trésor public.

  • YTRAM il y a 11 mois

    Ainsi parla fracoitoustra , attention les expulsions vont décoller au lieu de 5% on va passer a 7% formidable

  • dioptaze il y a 11 mois

    Lol un mensonge de plus...

  • dsta il y a 11 mois

    Et il lui a fallu 5 ans pour réagir...? Disons plutôt pour déplacer le problème, pour être plus précis...! Quelle pantalonnade,... ce soit disant "président"!

  • nanard83 il y a 11 mois

    Donc , tous les immigrés irréguliers entrant seront dispersés automatiquement dans nos villages .C'est cela qu'il nous a ditBien fait pour les pieds de ceux qui les recevront s'ils ont voté socialiste