La France ne peut pas approuver le TTIP en l'état-Hollande

le
0
    PARIS, 30 août (Reuters) - Les négociations sur le traité de 
libre-échange transatlantique n'aboutiront pas à un accord d'ici 
fin 2016, a déclaré mardi François Hollande, selon qui la France 
ne peut pas approuver ce projet d'accord en l'état en raison 
d'un "déséquilibre évident".  
    Entamées en 2013, ces négociations autour d'un partenariat 
connu sous les acronymes TTIP ou Tafta, devaient à l'origine 
aboutir en 2015 et ouvrir la voie à un marché commun aux règles 
simplifiées via, notamment, l'instauration de normes communes. 
Mais elles se heurtent à de nombreuses résistances.      
     "Les discussions, en ce moment-même, sur le traité entre 
l'Europe et les Etats-Unis (...) ne pourront pas aboutir à un 
accord d'ici la fin de l'année", a dit le chef de l'Etat 
français lors d'un discours aux ambassadeurs, à Paris.  
    "La négociation s'est enlisée, les positions n'ont pas été 
respectées, le déséquilibre est évident", a-t-il ajouté. "Alors 
le mieux c'est que nous en fassions lucidement le constat et 
plutôt que de prolonger une discussion qui sur ces bases ne peut 
pas aboutir, mieux vaut faire en sorte que nous puissions 
avertir les uns et les autres que la France ne pourra pas 
approuver un accord qui aura été ainsi préparé sans les bases 
indispensables pour une conclusion positive." 
    "La France préfère regarder les choses en face et ne pas 
cultiver une illusion qui serait celle de conclure un accord 
avant la fin du mandat du président des Etats Unis", a conclu le 
chef de l'Etat. 
 
 (Marine Pennetier, Elizabeth Pineau et Jean-Baptiste Vey, édité 
par Emmanuel Jarry) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant