La France "ne peut être seule" pour la défense en Europe-Hollande

le
0
    BRATISLAVA, 16 septembre (Reuters) - La France ne peut être 
le seul pays à assurer la défense de l'Europe, a déclaré 
François Hollande vendredi à son arrivée au sommet de 
Bratislava, organisé pour relancer le projet européen après la 
décision britannique de quitter l'Union. 
    L'organisation d'une défense européenne est l'une des 
priorités affichées par les Vingt-Sept, qui doivent maintenant 
imaginer leur avenir sans le Royaume-Uni, grande puissance 
militaire du continent au même titre que la France.   
    "La France fait l'effort principal pour la défense 
européenne mais elle ne peut pas être seule, elle ne veut pas 
être seule", a déclaré le président français à la presse à son 
arrivée dans la capitale slovaque. 
    "Elle peut être la première mais elle veut que l'Europe avec 
la France, l'Europe et la France dans l'Europe puisse assurer sa 
propre défense dans le cadre des alliances que l'on sait, 
c'est-à-dire de l'Alliance atlantique avec notre partenaire 
américain", a-t-il ajouté.  
    "Que chacun sache bien si les Etats-Unis font un choix de 
s'éloigner, l'Europe doit être capable de se défendre par 
elle-même", a encore souligné François Hollande.  
    Dans un contexte d'instabilité mondiale, une réflexion sur 
la défense européenne est en cours pour faire avancer une idée 
longtemps ralentie par les Britanniques. 
    Dans un texte commun publié cette semaine, les ministres de 
la Défense français et allemand, Jean-Yves Le Drain et Ursula 
von der Leyen prônent un renforcement des capacités "pour 
protéger efficacement les citoyens et les frontières".  
    La création d'un quartier général à Bruxelles, que les 
Britanniques ont toujours refusée pour ne pas affaiblir l'Otan, 
est envisagé.   
 
 (Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant