La France ne cédera pas aux preneurs d'otages-Fabius

le
3

(Actualisé avec citation) NEW YORK, 23 septembre (Reuters) - Les menaces d'exécution du touriste français enlevé en Algérie n'empêcheront pas la France de participer à la coalition internationale contre l'Etat islamique, a déclaré lundi le ministre des Affaires étrangères. "Nous avons affaire à un groupe terroriste d'un cruauté extrême. Ils veulent inspirer la terreur et faire pression sur la politique de la France. L'attitude de la France est constante Nous essayons de faire le maximum pour libérer des otages, mais un groupe terroriste ne peut pas infléchir la position de la France", a déclaré Laurent Fabius, lors d'une conférence de presse à New York. Dans une vidéo diffusée un peu plus tôt, les ravisseurs du ressortissant français enlevé dimanche en Algérie menacent de l'exécuter si la France n'interrompt pas dans les 24 heures ses opérations contre le mouvement djihadiste en Irak. (Arshad Mohammed, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ppetitj le mardi 23 sept 2014 à 10:26

    Dirait-il la même chose si l'otage était son fils?

  • tropfort le mardi 23 sept 2014 à 08:07

    Elle paiera juste... pardon.. nous paierons.

  • mucius le mardi 23 sept 2014 à 07:48

    (gros éclats de rire) Que vaut la parole de la France?