La France n'est pas en récession, dit Ayrault

le
2
PAS DE RÉCESSION EN FRANCE SELON LE PREMIER MINISTRE
PAS DE RÉCESSION EN FRANCE SELON LE PREMIER MINISTRE

PARIS (Reuters) - "La France n'est pas en récession", déclare le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault dans un entretien paru vendredi dans le quotidien Le Dauphiné Libéré.

Le chef du gouvernement, actuellement en vacances dans les Alpes-de-Haute-Provence, dit envisager "avec réalisme" la rentrée dans un pays où "le chômage est trop élevé" mais qui a "des capacités".

Le conseil des ministres de rentrée, qui sera suivi d'un dîner réunissant les membres du gouvernement à Matignon, est prévu mercredi prochain.

"La France n'est pas en récession, alors que plusieurs pays le sont. L'Allemagne est touchée également. Il y a des décisions à prendre dans chaque pays, mais également à l'échelle européenne : il faut conforter la zone euro, redonner de la confiance et des perspectives, pour faire repartir notre économie", déclare Jean-Marc Ayrault.

"Le chômage est trop élevé, il y a beaucoup de familles en difficulté, mais la France n'est pas n'importe quel pays. C'est un grand pays et j'ai confiance dans ses capacités", ajoute-t-il.

L'économie française a enregistré une croissance nulle pour le troisième trimestre consécutif sur la période avril-juin, échappant de justesse à la récession.

"EN VACANCES MAIS TOUJOURS ATTENTIF"

Mais les comptes nationaux publiés mardi par l'Insee ne contiennent aucun élément de nature à conforter le petit rebond prévu jusqu'ici par l'institut au second semestre, d'autant plus qu'ils s'accompagnent de l'annonce de destructions d'emplois dans un secteur industriel en panne.

Le Produit intérieur brut (PIB) du deuxième trimestre est ressorti inchangé en première estimation, tout comme au premier trimestre. L'Insee a parallèlement revu en baisse celui du quatrième trimestre 2011, à +0,0% contre +0,1% annoncé précédemment.

Jean-Marc Ayrault, qui pose pour le Dauphiné avec son épouse Brigitte en tenue décontractée devant un paysage de montagne, déclare rester "en contact direct" avec son cabinet durant ses congés.

"J'ai très souvent au téléphone le président de la République, j'ai eu Laurent Fabius avant son départ pour la Jordanie, Manuel Valls, Cécile Duflot, les ministres de l'Agriculture sur le dossier Doux. On est en vacances mais toujours attentif aux affaires du pays", dit-il.

Elizabeth Pineau, édité par Jean-Philippe Lefief

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M140210 le vendredi 17 aout 2012 à 12:14

    Des capacités, mais pas avec vous.

  • bercam01 le vendredi 17 aout 2012 à 10:52

    Pas encore...