La France n'est pas en guerre contre l'islam, dit Valls

le
0

PARIS, 28 juin (Reuters) - "Nous ne sommes pas en guerre contre l'islam", déclare le Premier ministre Manuel Valls dans les colonnes du Journal du dimanche après l'attentat commis vendredi à Saint-Quentin Fallavier, en Isère. Le chef du gouvernement ajoute que "la bataille se situe au sein même de l'islam avec, d'un côté, un islam pratiqué par l'immense majorité de nos compatriotes de confession musulmane qui revendiquent des valeurs humanistes universelles et, de l'autre, un islamisme obscurantiste et totalitaire". Selon des extraits mis en ligne sur le site internet du JDD, Manuel Valls estime que chez beaucoup de Français, la peur a remplacé l'émotion qui prévalait après les attentats de janvier. Mais, observant que "polémiques et divisions nous affaiblissent", il les invite à se montrer "unis et rassemblés". Sur le front de l'enquête, on indiquait samedi soir de source proche du dossier que Yassin Salhi, l'homme accusé d'avoir tenté de faire sauter une usine de produits chimiques et de gaz après avoir décapité son propre employeur, a rompu le mutisme qu'il observait depuis le début de sa garde à vue. (voir ID:nL5N0ZD09T ) (Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant