La France n'enverra plus de matériel de sécurité en Libye ni au Bahreïn

le
0
Le Quai d'Orsay a annoncé vendredi la suspension de l'exportation de matériel de sécurité vers la Libye et le Bahreïn, en proie à des contestations populaires violemment réprimées par les pouvoirs en place. BLOG - La France forme la Garde royale de Bahreïn

Paris ne sera pas accusé d'avoir soutenu les régimes de Libye et du Bahreïn. La France a annoncé vendredi qu'elle avait suspendu la veille les exportations de matériel de sécurité à destination de ces deux pays, où la contestation des régimes en place, ainsi que la répression, se sont amplifiées ces derniers jours, faisant plusieurs morts parmi les manifestants.

«Les autorisations ont été suspendues hier pour l'exportation de matériel sécuritaire à destination de Bahreïn et de la Libye», a déclaré le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Bernard Valero. «Les événements des derniers jours ont été l'occasion de marquer que nous attendions des autorités de Bahreïn qu'elles traduisent dans les faits les engagements qu'elles ont pris», a-t-il ajouté.

 

«Usage excessif de la force»

 

Jeudi, la France avait déjà déploré «l'usage excessif de la force ayant entraîné plusieurs morts ainsi que de nombreux blessés» et s'étai

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant