La France menace d'accélérer son retrait d'Afghanistan

le
7
NICOLAS SARKOZY ÉVOQUE UN RETRAIT POSSIBLE D'AFGHANISTAN
NICOLAS SARKOZY ÉVOQUE UN RETRAIT POSSIBLE D'AFGHANISTAN

PARIS (Reuters) - La France a annoncé vendredi la suspension immédiate de ses opérations de formation et d'appui à l'armée afghane et menacé d'accélérer le retrait de ses troupes d'Afghanistan après la mort de quatre de ses soldats, tués par un militaire afghan.

Cet incident, survenu dans la base militaire de Gwam dans la province orientale de Kapisa, porte à 82 le nombre de Français tués en Afghanistan depuis 2001, dont 26 l'an dernier.

Le président Nicolas Sarkozy a demandé à son ministre de la Défense, Gérard Longuet, de se rendre "immédiatement" sur place pour examiner les circonstances de cette attaque, qui a également fait "une quinzaine de blessés" dont huit graves, selon le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé.

"Si les conditions de sécurité ne sont pas réunies, alors se posera la question d'un retour anticipé de l'armée française en France", a déclaré le chef de l'Etat.

Gérard Longuet a précisé qu'il rendrait compte mardi à Nicolas Sarkozy.

La France dispose d'environ 3.800 militaires en Afghanistan. Dans le sillage des Etats-Unis, elle a prévu de les retirer d'ici 2014, date à laquelle les autorités afghanes sont censées assurer elles-mêmes la sécurité de leur pays.

Le président afghan Hamid Karzaï a exprimé sa "profonde tristesse" et a adressé ses "condoléances aux familles des victimes et au peuple français".

Les taliban se sont en revanche réjouis de cette attaque, sans affirmer que l'auteur des coups de feu était issu de leurs rangs.

"Un certain nombre de soldats afghans éprouvent dans leur coeur une dignité d'Afghan et de musulman et ils ont commis un certain nombre d'attaques contre les forces étrangères", écrit un porte-parole des combattants islamistes dans un courriel adressé aux médias.

L'attaque commise vendredi contre les soldats français illustre un double danger croissant pour les forces étrangères déployées en Afghanistan: l'indiscipline dans les rangs de l'armée afghane, formée à la hâte, et son infiltration par les taliban.

Plusieurs dizaines de militaires étrangers ont été victimes ces dernières années de ce que l'Otan qualifie de "menace intérieure" et au sujet de laquelle l'Alliance atlantique refuse désormais de fournir des bilans.

Après l'attaque de vendredi, Jimmie Cummings, porte-parole de la Force internationale d'assistance à la sécurité sous commandement de l'Otan, a cependant jugé que "rien n'indique que ces incidents sont liés ou qu'ils s'inscrivent dans le cadre d'un effort coordonné plus vaste".

Yann Le Guernigou, Patrick Vignal, Grégory Schwartz et Bertrand Boucey pour le service français, avec Amie Ferris-Rotman à Kaboul

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • deforge3 le vendredi 20 jan 2012 à 18:36

    entre mi2007 et fin 2009 star!co a envoyé 3000 hommes au casse pipe pour rien si ce n'est pour jouer le cow-boy et plaire a bush son copain de l'epoque, en 2010 il en a encore envoyé 200 pourse glorifier d'1 debut de retrait de 200hommes en 2011: politique etrangere de demeuré qui a couté la vie a 82 francais jusqu'ici, omettant les blessés dont l'inventaire est caché. Heureusement que cet inconscient megalo n'etait pas au pouvoir en 2003, sinon combien de francais seraient morts en irak

  • marconge le vendredi 20 jan 2012 à 18:28

    Certains commentaires ne plaisent pas à Bourso.

  • M3984030 le vendredi 20 jan 2012 à 15:27

    C'est chiant ces reprises d'article sur Bourso, on est obligé de retaper tous les commentaires...c'est bizarre comme Forum!

  • M4661438 le vendredi 20 jan 2012 à 15:23

    10 ans pour rien ! pour servir l'axe du mal américain !

  • M3101717 le vendredi 20 jan 2012 à 15:21

    Dans 3 mois, il sera trop tard !!!Rigolo !!

  • newwin le vendredi 20 jan 2012 à 15:19

    sarko t as tout faux comme d hab!!

  • marconge le vendredi 20 jan 2012 à 15:14

    Menteur, enfumage électoral.