«La France m'a apporté un courant d'air frais»

le
0

La France et la Chine fêtent le cinquantenaire de leurs relations diplomatiques. Hu Yulong, professeur de français, raconte au Figaro cet événement qui a changé sa vie.

Correspondant à Pékin

Professeur de français, Hu Yulong, 72 ans, fête aujourd'hui le cinquantenaire de l'établissement des relations sino-françaises avec une ferveur toute particulière. Ce véritable coup de tonnerre diplomatique entrepris par le général De Gaulle et Mao Tsé-toung en 1964 a bouleversé le cours de sa vie, lui apportant une ouverture nouvelle sur le monde très rapidement.

Étudiant en quatrième année de littérature française, il voit arriver quelques mois plus tard un professeur venu de France. «La Chine était fermée comme une boîte à l'époque. Nous ne savions rien de ce qui se passait à l'extérieur. Ça m'a apporté un courant d'air frais, une nouvelle ouverture d'esprit», raconte Hu Yulong, qui exerce toujours la fonction de directeur chinois de l'Alliance f...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant