La France garde Abliazov sous écrou

le
0
Cet opposant au président du Kazakhstan, Noursoultan Nazarbaïev, est accuséd'avoir escroqué la banque qu'il dirigeait avant sa nationalisation.

L'encombrant oligarque kazakh Moukhtar Abliazov reste derrière les barreaux. Pour la seconde fois, la chambre de l'instruction de la cour d'appel d'Aix-en-Provence a rejeté la demande de remise en liberté de cet opposant politique au président Noursoultan Nazarbaïev détenu à la prison de Luynes depuis sa spectaculaire arrestation, le 31 juillet à Mouans-Sartoux (Alpes-Maritimes). Ce jour-là, des policiers cagoulés avaient fait irruption dans sa villa, exécutant ainsi à une «notice rouge» lancée par Interpol à la demande du Kazakhstan, qui l'accuse d'avoir détourné quelque 6 milliards de dollars de la banque BTA qu'il dirigeait avant qu'elle soit nationalisée de force en 2009. «Sa détention à juste titre ne peut qu'aider la banque à obtenir le recouvrement de ses avoirs, puisque cela devrait empêcher les tentatives de b...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant