La France gagne la bataille de Waterloo... à pile ou face

le
0

par Jan Strupczewski et Alastair Macdonald BRUXELLES, 12 mars (Reuters) - Deux cents ans après que la défaite de Waterloo a douché les ambitions européennes de Napoléon, la France a remporté mercredi une petite victoire en empêchant l'émission d'une pièce de deux euros commémorant cet événement. Face à l'opposition de la France - qui jugeait que mettre en avant une période de conflit allait à l'encontre des efforts en faveur de l'unité européenne - la Belgique a retiré sa proposition de frapper une pièce de deux euros rappelant cette victoire des Anglais et des Prussiens le 18 juin 1815 près de Bruxelles. Les thèmes mis en avant sur les pièces de deux euros commémoratives doivent être validés par les 19 pays utilisant la monnaie unique et approuvés par la Commission européenne. Les numismates à la recherche de souvenirs de Waterloo n'auront pas à aller bien loin: le Royal Mint, qui frappe la monnaie en Grande-Bretagne, propose une pièce de cinq livres sterling à l'effigie des architectes de la chute de Napoléon à Waterloo, le duc de Wellington et le maréchal Blücher. (Myriam Rivet pour le service français, édité par Guy Kerivel)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant