La France fait tout son possible pour être « l'homme malade » de l'Europe

le
0
LA CHRONIQUE DE JEAN-PIERRE ROBIN - L'euro nous protège de nos désordres mais c'est en réalité un vrai piège.

L'imbroglio politico-budgétaire américain du mois dernier a fait vaciller le dollar. Rien de tel chez nous. La Bretagne est à feu et à sang, le gouvernement multiplie les faux pas en matière fiscale, la cote de popularité de François Hollande est tombée dans le caniveau, mais notre monnaie se porte comme un charme. Mieux, le Trésor français n'a pratiquement jamais emprunté à d'aussi bonnes conditions. Alors que le traité de Maastricht, entré en vigueur le 1er novembre 1993, célèbre ses vingt ans, sa créature l'euro constitue un véritable bouclier vis-à-vis des marchés financiers. Pour le meilleur et pour le pire.

Le grand avantage, c'est la stabilité monétaire qu'il nous procure. Finies les affres des dévaluations, et l'État, tout comme les particuliers et les entreprises, bénéficie de taux d'intérêt au plus bas historique. Avec les institutio...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant