La France et le Royaume-Uni sous la pluie et le vent avant Noël

le
0
LA FRANCE ET LE ROYAUME-UNI FACE AUX INTEMPÉRIES AVANT NOËL
LA FRANCE ET LE ROYAUME-UNI FACE AUX INTEMPÉRIES AVANT NOËL

LONDRES/PARIS (Reuters) - La tempête "Dirk" a perturbé les transports dans le sud de la Grande-Bretagne et le nord-ouest de la France mardi, privant de courant de nombreux foyers à quelques heures de Noël.

Des rafales atteignant 145 km/h ont balayé les deux côtés de la Manche, faisant au moins trois morts. Les pluies diluviennes ont fait déborder des cours d'eaux, perturbé la circulation automobile et entraîné des annulations de services dans les gares, les ports et les aéroports.

L'aéroport de Londres-Heathrow, le plus important du Royaume-Uni, a dû annuler un certain nombre de vols ou les retarder. Londres-Gatwick, deuxième aéroport, signale d'une énorme panne de courant dans l'un de ses terminaux.

Dans les gares britanniques, au moment où la tempête s'était atténuée mardi matin, de nombreux trains n'ont pu prendre le départ. Des centaines de milliers de voyageurs se sont retrouvés bloqués dans la capitale, incapables de sortir de Londres ou de s'y rendre. Les commerçants craignent déjà que leur chiffre d'affaires ne s'en ressente.

Cent mille foyers étaient en tout privés d'électricité outre-Manche.

En France, les départements de Bretagne et la Normandie ont été particulièrement touchés par "Dirk". Au total, 22 départements étaient toujours en vigilance orange mardi après-midi et 240.000 foyers privés d'électricité.

Si les rafales se sont atténuées sur le nord-ouest de la France, les intempéries se déplacent vers l'Est et Météo France a étendu son alerte à la vallée du Rhône.

Quatre départements du Sud-Est -Hautes-Alpes, Alpes de Hautes-Provence, Alpes-Maritimes et Var- ont également été placés sous surveillance en raison d'importantes précipitations attendues la nuit prochaine, qui pourraient se poursuivre jusqu'à mercredi après-midi. De fortes de chute de neige, jusqu'à 50 cm, sont attendues au-dessus de 1.600 m.

COURSE CONTRE LA MONTRE

Les vents les plus violents ont été enregistrés au cours de la nuit en Normandie, au Cap de la Hève (Seine-Maritime), avec des rafales à 143 km/h.

L'alerte a été en revanche levée pour la tempête dans le Finistère et le Morbihan. Mais ces départements bretons, ainsi que l'Ille-et-Vilaine, ont été placés en vigilance orange pour les crues de nombreux cours d'eau côtiers.

Les deux rivières qui traversent Morlaix ont ainsi débordé dans la nuit, bloquant la circulation dans le centre-ville.

Les intempéries ont fait un mort en France, un adolescent, et un blessé grave à la suite de l'effondrement d'un mur sur un chantier lundi dans le Calvados. Un marin russe tombé d'un cargo à environ 200 km au large de Brest est, par ailleurs, porté disparu.

Le Royaume-Uni déplore deux morts. Un homme âgé de 48 ans s'est noyé dans la Rothay, près d'Ambleside, dans le comté de Cumbria, dans le nord de l'Angleterre, après être tombé dans la rivière en essayant de sauver son chien. L'animal a survécu. Le corps d'une femme a été retrouvé dans un cours d'eau dans le nord du Pays de Galles.

Des deux côtés de la Manche, les équipes des régies d'électricité ont engagé une course contre la montre pour rétablir le courant avant les fêtes de Noël.

En France, la SNCF fait état de nombreux retards, mais pas d'annulations pour l'instant qui seraient dues à la tempête

L'Agence britannique de l'environnement estime que les inondations devraient toucher la totalité du pays avec de très nombreuses alertes de niveaux différents.

Le Royaume-Uni attend de nouvelles précipitations sur ses côtes vendredi, ce qui ne devrait pas, une fois encore, être du goût des commerçants alors que les soldes d'après-Noël auront déjà commencé.

Sarah Young et Kate Holton à Londres, Yann Le Guernigou, Benjamin Mallet et Mark John à Paris; Danielle Rouquié pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant