La France et la Chine poursuivent leurs discussions sur Areva

le
0
Le logo d'Areva. (© C. Triballeau / AFP)
Le logo d'Areva. (© C. Triballeau / AFP)

«Il y a une volonté claire et nette: celle de la Chine d'avoir un investissement qu'elle considère comme stratégique dans la refondation de la filière nucléaire française», a expliqué le ministre de l'Economie et des Finances, Michel Sapin, après la signature à Bercy d'accords avec le vice-Premier ministre chinois Ma Kai, dont une lettre d'intention dans le secteur nucléaire.

«Nous avons encore quelques discussions avec nos partenaires chinois pour nous permettre de respecter le calendrier de fin novembre et d'aller jusqu'au bout des sujets, y compris ceux de la participation à la gouvernance des nouvelles entreprises», a affirmé le ministre français.

De son côté, le vice-Premier ministre chinois a assuré que «la Chine soutiendra les entreprises chinoises à participer à la restructuration d'Areva».

Le secrétaire d'Etat à l'Industrie, Christophe Sirugue, a souligné l'importance de la collaboration avec la Chine dans le secteur nucléaire et précisé que «la France accorde une attention majeure au projet d'usine et de recyclage (de combustible nucléaire, ndlr) en Chine».

A ce propos, il a révélé avoir visité ce week-end avec M. Ma le site de retraitement de La Hague, qui appartient à Areva.

Nouvelle société

Il y a un an, Areva a ouvert la porte à une entrée de CNNC à son capital, en signant avec le géant chinois un protocole d'accord prévoyant une possible coopération

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant