La France et Facebook sollicités dans l'affaire Breivik

le
0
Avant le début du procès du tueur d'Oslo, la police norvégienne veut notamment entendre le père du meurtrier, en retraite dans le sud de la France, afin de mieux cerner la personnalité de son fils.

La police norvégienne tente d'en savoir plus sur le profil d'Anders Behring Breivik, l'auteur du carnage qui a fait 77 morts en Norvège au mois de juillet dernier, avant le début de son procès le 16 avril prochain. Dans cette optique, elle a sollicité l'assistance de la justice française et de Facebook pour les besoins de son enquête.

Sept mois après les pires attaques commises en Norvège depuis la Seconde Guerre mondiale, les enquêteurs ont envoyé une demande d'entraide judiciaire à la France pour pouvoir entendre le père d'Anders Behring Breivik, un ancien diplomate qui a pris sa retraite dans le sud de l'Hexagone.

Le père de Breivik n'a pas vu son fils depuis plusieurs années

«Il ne veut pas venir en Norvège ni se rendre à l'ambassade ou dans un consulat où nous pourrions l'interroger et nous avons donc dû solliciter l'assistance des autorités françaises», assure mardi le procureur de la police norvégienne à propos de Jens Breivik.

Après la séparation de se

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant