La France est-elle « condamnée » au nucléaire ?

le
0
Le grand débat national sur la transition énergétique ne donnera pas lieu à un renoncement français à l'énergie nucléaire
Le grand débat national sur la transition énergétique ne donnera pas lieu à un renoncement français à l'énergie nucléaire
Greenpeace et l'IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire) ont fait leurs comptes...

Alors que le grand débat national sur la transition énergétique a débuté il y a maintenant plusieurs semaines (fin novembre, avec du retard sur le calendrier initial et en l'absence de plusieurs associations de protection de l'environnement de renom), Delphine Batho a tenu à rappeler que « l'engagement de François Hollande est de réduire la part du nucléaire dans un équilibre entre 50 % d'énergies renouvelables et 50 % de nucléaire » (à l'horizon 2025). « Nous continuerons d'avoir besoin d'une part de nucléaire pour des raisons de sécurité d'approvisionnement et de coût de l'énergie », a-t-elle ajouté.



Ainsi l'atome civil est-il incontournable aux yeux du gouvernement, quand bien même il est possible de réduire significativement sa contribution à la production nationale d'électricité, ce qui passe par le déploiement de structures de remplacement et des fermetures qui se chiffrent en milliards d'euros. À cet égard, la mise hors service de la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin), doyenne du parc national épinglée par les écologistes depuis de longues années et plus encore depuis le drame de Fukushima (Japon), pourrait servir de modèle à suivre pour les pouvoirs publics. Lire la suite...

-

Cet article vous a été proposé par Allianz, leader européen de l'assurance et des services financiers, en partenariat avec zegreenweb. Pour en savoir davantage sur les engagements d'Allianz en matière de développement durable, nous vous invitons à visiter le site http://www.allianz-nos-engagements-durables.fr.
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant