La France espère une transition "modèle" au Burkina Faso

le
0

PARIS, 25 novembre (Reuters) - François Hollande a salué lundi la transition politique en cours au Burkina Faso lors d'un entretien téléphonique avec le nouveau dirigeant du pays, Michel Kafando, a-t-on pris mardi de source diplomatique française. Les deux hommes devraient avoir un entretien en marge du XVe Sommet de la francophonie de Dakar, ce week-end, si la présence du leader burkinabé y est confirmée. "François Hollande a rendu hommage au peuple burkinabé, il a dit sa confiance dans la période de transition en vue de l'organisation d'élections transparentes et équitables, ce qui ferait figure de modèle pour d'autres pays africains", a-t-on souligné de source diplomatique française. Dans un discours vendredi dernier, François Hollande avait souligné que l'éviction du président Blaise Compraoré "doit à mon avis faire réfléchir tous ceux qui veulent se maintenir au-delà du temps nécessaire à la tête de leur pays en violant l'ordre constitutionnel". "Ce qu'a fait la population du Burkina Faso, c'est tout simplement de faire respecter le droit et de permettre qu'on n'empêche de réviser une Constitution, une loi fondamentale, pour une convenance personnelle", a ajouté le président. Après le renversement de Blaise Compaoré, emporté par des manifestations géantes fin octobre alors qu'il voulait modifier la Constitution pour briguer un nouveau mandat après 27 ans au pouvoir, l'armée a brièvement dirigé le pays, avant que le lieutenant-colonel Isaac Zida ne cède aux pressions et confie le pouvoir à un président civil. Les autorités provisoires ont désigné un gouvernement intérimaire dans lequel le président Michel Kafando et le Premier ministre, Isaac Zida, détiennent aussi respectivement les portefeuilles des Affaires étrangères et de la Défense. (Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant