La France entre en récession

le
0
L'activité recule et continuera à reculer jusqu'au printemps 2012, selon les dernières prévisions de l'Insee.

La situation est le résultat d'un enchaînement d'événements: la pression accumulée depuis la crise financière s'est accompagnée cet été de «tensions croissantes» sur le financement des dettes publiques. Ces tensions se sont ensuite étendues au système financier, et les turbulences ont enfin contaminé l'économie réelle. Dans toute la zone euro, les conditions de financement des entreprises et des ménages «commencent à se ­durcir», souligne l'Insee.

L'épisode récessif en Europe sera de plus ou moins grande intensité. L'Espagne et l'Italie seraient plus touchées que l'Allemagne et la France.

80.000 destructions de postes

En France justement, l'activité commencerait à se contracter au quatrième trimestre (le PIB reculerait de 0,2 %), mouvement qui se poursuivrait au premier trimestre 2012 (- 0,1%). Dans le détail, la demande des entreprises -qui soutenait la reprise depuis deux ans- commence «à fléchir»; l'investissement privé tomberait dans le rouge pendan

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant