La France entend être à la pointe contre Bachar el-Assad

le
0
Laurent Fabius a usé de termes extrêmement forts mercredi pour condamner le pouvoir de Damas et annoncer à son encontre un renforcement de la pression internationale

«Un prébendier à la tête d'un groupe d'assassins», «un régime de mort et de sang»: Laurent Fabius a usé de termes extrêmement forts, mercredi lors d'une conférence de presse, pour condamner le pouvoir de Damas et annoncer à son encontre un renforcement de la pression internationale. «La France entend être à la pointe de l'action contre Bachar el-Assad», a dit le chef de la diplomatie française. Il a repris à son compte le terme de «guerre civile», employé la veille par un haut responsable de l'ONU, et admis que le pays était la destination de livraisons d'armes.

«La situation en Syrie a pris un tour encore plus grave et plus abominable», a déclaré le ministre en évoquant le sort d'enfants utilisés comme boucliers humains, une situation sur laquelle un rapport des Nations unies avait levé le voile, mardi. «Des enfants de 8 à 9 ans sont placés devant des chars, violés et assassinés, a dit Laurent Fabius. (…) Ils sont mis de part et d'autre des cars milit

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant