La France entame une sévère cure d'austérité

le
0
Le premier ministre annoncera ce soir des mesures pour économiser 10 milliards d'euros environ de plus dans le budget 2012.

Mercredi après-midi, la France sera officiellement sous le sceau de «la vertu budgétaire». Officieusement, c'est la rigueur qui s'installe. La crise grecque du mois de juillet et la réaction des marchés au mois d'août ont précipité les décisions. Sans attendre le projet de loi de finances pour 2012 présenté en septembre, l'Hexagone a pris les devants face à des marchés nerveux, qui scrutent à la loupe l'évolution des courbes de finances publiques.

Après s'être entretenu avec les partenaires sociaux, avoir examiné les propositions de la ministre du Budget, Valérie Pécresse, et de son collègue de l'Économie, François Baroin, et à l'issue d'une ultime réunion d'arbitrage mercredi avec le chef de l'État, François Fillon détaillera les efforts à fournir pour que la France respecte ses engagements.

Paris a en effet promis de ramener son déficit public de 5,7% du PIB cette année à 4,6% l'an prochain, puis 3% en 2013. Des objectifs «intangibles», martèle le pr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant