La France en retard dans la publicité numérique

le
0
Les investissements en ligne atteindront près de 25 % du marché en 2015.

La France est une terre de paradoxes. Alors que la pénétration des équipements digitaux y a atteint 35,7 % fin 2012, ce qui en fait le deuxième pays le plus connecté au monde après la Norvège, et que cette tendance devrait encore se renforcer, avec 60 % de la population connectée en 2015, la publicité numérique traîne des pieds. Selon une étude de ZenithOptimedia, le digital devrait passer en France de 20,9 % aujourd'hui à 24,6 % des investissements publicitaires en 2015, contre 41 % au Royaume-Uni. Le retard de l'Hexagone, déjà perceptible en 2012, devrait même s'accentuer, estime l'étude.

Les professionnels imputent ce sous-investissement à la frilosité des entreprises, attentistes en ­période de crise, mais aussi au conservatisme des opérateurs. «Les annonceurs comme les ­agences ne sont pas vraiment engagés dans un cercle vertueux d'innovation et de prise de risque, juge un co...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant