La France doit-elle exploiter ses réserves de gaz de schiste ?

le
0
Bernard Tardieu, ingénieur, membre de l'Académie des technologies, l'augmentation de la production éolienne et solaire va augmenter les besoins de gaz en France.

En partenariat avec Le Figaro, des membres de l'Académie des technologies répondent aux grandes questions de l'actualité scientifique.

Le 30 juin 2011, le Parlement a adopté une loi qui interdit l'exploration et l'exploitation des mines d'hydrocarbures liquides ou gazeux - les fameux gaz de schiste - par fracturation hydraulique. Ce texte, publié au Journal officiel le 14 juillet, abroge également les permis exclusifs de recherches attribués précédemment et comportant des projets ayant recours à cette technique. Enfin, il crée une «Commission nationale d'orientation de suivi et d'évaluation des techniques d'exploration et d'exploitation des hydrocarbures» qui n'est pas encore constituée et ne fonctionne donc pas. Pourquoi alors reparler du gaz de schiste, puisque la représentation du peuple a tranché?

En juin 2010, une délégation de l'Académie des technologies a rencontré à Washington les principaux acteurs de l'énergie aux États-Unis. Le message a été très

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant