La France devient-elle raciste ? Florilège de mots chocs

le
7
La France devient-elle raciste ? Florilège de mots chocs
La France devient-elle raciste ? Florilège de mots chocs

Remarques xénophobes, messages douteux sur les réseaux sociaux? Petit florilège des dérapages racistes qui ont fait polémique ces dernières années.

« Quand y en a un, ça va, c'est quand y en a beaucoup que ça pose problème. » En 2009, lors de l'université d'été de l'UMP à Seignosse (Landes), Brice Hortefeux, alors ministre de l'Intérieur, adresse ce commentaire hasardeux à un militant UMP d'origine maghrébine devant la caméra d'une équipe de télé. Il est condamné un an plus tard à 750 ? d'amende et 2000 ? de dommages et intérêts pour injure raciale.

« Comme quoi, Hitler n'en a peut-être pas tué assez. » C'est en ces termes que le député-maire UDI de la ville de Cholet (Maine-et-Loire) a évoqué cet été les gens du voyage devant un journaliste du « Courrier de l'Ouest ». Gilles Bourdouleix était interrogé sur le cas de l'occupation d'un champ par 150 caravanes. Le député centriste a par la suite nié avoir tenu ces propos.

« A la limite, je préfère la voir dans un arbre accrochée aux branches que la voir au gouvernement. » Le 17 octobre, la candidate FN aux municipales de Rethel (Ardennes), Anne-Sophie Leclere, a publié sur son compte Facebook un photomontage assimilant Christiane Taubira à un singe. Invitée à s'expliquer dans l'émission de France 2 « Envoyé spécial », la frontiste de 33 ans avait carrément comparé la garde des Sceaux à « une sauvage ». Deux jours plus tard, la candidate a été suspendue par la direction du FN et convoquée devant les instances disciplinaires du parti.

« Je pense qu'il y a une chute des ventes du porc consécutivement aux consignes qui sont données notamment dans les cantines scolaires où, pour complaire au lobby musulman et au lobby halal, on interdit progressivement, on réduit la consommation du porc. » Le 17 octobre, Jean-Marie Le Pen est venu soutenir à Nîmes (Gard) des candidats frontistes aux ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • KAFKA016 le mardi 12 nov 2013 à 11:51

    Le racisme selon les socialistes par l'exemple : un noir qui declare être fier d'être noir , on pense à Obama - Un blanc qui declare être fier d'être blanc vote Le Pen ...allez comprendre...

  • zoila5 le samedi 9 nov 2013 à 18:32

    Certes, les effets sont dommageables pour les personnes, mais à chaque effet une cause. Que les gens de bonne foi essayent d'en trouver les causes, sous réserve que la loi le permette si la démocratie d'opinion existe toujours en France...

  • mcarre1 le vendredi 8 nov 2013 à 01:21

    Les ministres de l'intérieur (Sarko, Hortefeux, Guéant, Valls), baignant tous les jours dans les statistiques de la délinquance et les rapports de police, il arrive parfois qu'ils laissent échapper ce qui meuble leur quotidien.

  • patr.fav le mercredi 6 nov 2013 à 20:01

    les hommes politiques sont tous hypocrites et sont aussi raciste que les autres !!!!

  • dhote le mercredi 6 nov 2013 à 19:58

    On est pas obligé de tout dire mais on peut tout penser..

  • frk987 le mercredi 6 nov 2013 à 19:39

    Il y a des réflexions complétement stupides d'hommes politiques, ce qui peut se dire en privé ne doit pas l'être sur la place publique, par contre les régularisations de sans papier, c'est le fait de ces mêmes politicards, de gauche comme de droite. Pour ce genre de régularisation entre les deux camps, c'est de l'ordre de quelques pourcents.

  • rodde12 le mercredi 6 nov 2013 à 19:15

    Elle n'est pas une race à elle toute seule. Elle est elle même une cause de racisme, en étant chiante au possible, elle vient changer, ou espérer changer, les idées d'une nation qu'elle récusait il y a peu et voudrait qu'on l'aime. Qu'elle s'estime heureuse si ses frères de couleur ne lui font pas un procés pour les salir par la comparaison.