La France contre «l'Europe passoire»

le
0
Guéant tente de rallier les Vingt-Sept au projet franco-allemand sur Schengen.

De notre envoyé spécial à Luxembourg

Paris persiste et signe. Claude Guéant donne moins d'un an à ses homologues européens pour rétablir des contrôles crédibles aux frontières de l'espace Schengen. Et il confirme, en l'absence de résultat, la menace du candidat Sarkozy de sortir la France «d'une Europe passoire». Si les Européens souhaitent la libre circulation, ils doivent «aller jusqu'au bout de leurs convictions» et le faire à l'abri d'une frontière commune sûre, a lancé jeudi le ministre de l'Intérieur. Claude Guéant est soucieux de forcer l'allure. À l'adresse de ses pairs européens réunis à Luxembourg, il a repris à son compte la mise en garde présidentielle: il reste «encore onze mois» à courir.

Le ministre français réclame une ­clause de sauvegarde, avec l'appui de son collègue allemand Hans-Peter Friedrich. En clair, la possibilité pour chaque État de réactiver pour trente jours les frontières nationales - celles de la France par exemple

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant