La France contrainte au sérieux budgétaire

le
0
Paris ne peut pas risquer de voir les taux d'intérêt, qui financent sa dette, s'envoler.

Le débat sur l'austérité montait au PS depuis plusieurs semaines. Il vient de trouver la manière formelle d'exprimer ses doutes sur les politiques menées en ce moment en Europe et, par la force des choses, en France. «Notre vision du redressement économique et social de l'Europe passe par le retour de la croissance et la fin de l'austérité», écrit le Parti socialiste dans un texte préparé dans la perspective de la convention du parti sur l'Europe prévue le 16 juin prochain.

Sonnant clairement comme une charge contre la politique d'Angela Merkel, ce texte tente d'en montrer les méfaits: «Imposer avec rigidité ou brutalité au plan européen - en faisant abstraction de la conjoncture, des réalités structurelles des États et du besoin des peuples d'apercevoir une perspective au terme des efforts - le rétablissement des comptes publics à l'échelle nationale, par aill...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant