La France condamne "l'odieux assassinat" de l'otage britannique

le
1

PARIS, 14 septembre (Reuters) - La présidence française a condamné dimanche matin "l'odieux assassinat" du Britannique David Haines, troisième otage occidental décapité par les djihadistes de l'Etat islamique (EI). "L'odieux assassinat de David Haines montre une nouvelle fois combien la communauté internationale doit se mobiliser contre Daesh (ndlr, l'acronyme arabe de l'EI), organisation de la lâcheté et de l'abjection", écrit l'Elysée dans un communiqué. La France exprime sa solidarité à la famille de l'otage et à la Grande-Bretagne. Originaire de Perth en Ecosse, David Haines, qui était âgé de 44 ans, avait été enlevé en mars 2013 en Syrie où il travaillait pour l'ONG française Acted. (voir ID:nL5N0RE17B ) L'annonce de sa décapitation intervient alors que les Etats-Unis tentent de mettre sur pied une coalition contre l'Etat islamique et que la France organise ce lundi une conférence internationale pour la paix et la sécurité en Irak. (Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5441845 le dimanche 14 sept 2014 à 09:41

    Soyez courageux , Mr le Président, plutôt que de comdamner sans rien faire assassinat après assassinat prenez une vrai mesure: Tout ressortissant français qui aura participé au jihad sera déchu de la nationalité française et perdra tous ses droits en France. Parcequ'au retour il retrouvent leurs RMI, leurs alloc, leur CMU, leur aide juridique...