La France, appui de la Grèce sur la question de sa dette-Le Roux

le
13

PARIS, 26 janvier (Reuters) - La France sera aux côtés de la Grèce sur la question de la restructuration de sa dette, a déclaré lundi le chef de file des députés socialistes, Bruno Le Roux, après la victoire du parti de la gauche radicale Syriza aux élections législatives. Syriza espère pouvoir constituer un nouveau gouvernement d'ici mercredi et son dirigeant Alexis Tsipras entend remettre en cause les mesures d'austérité imposées au pays par ses créanciers internationaux. ID:L6N0V500V ID:nL6N0V40RW "C'est une bonne chose pour l'Europe puisque monsieur Tsipras l'a dit de façon claire : il ne souhaite pas la sortie de la zone euro", a dit Bruno Le Roux sur France Info. "C'est une belle victoire." Avec son programme, "nous partageons beaucoup de choses", a-t-il ajouté, citant "la volonté de réorienter la construction européenne (...), la volonté de sortir des politiques d'austérité (...) et puis enfin la mutualisation des dettes." "Nous serons un point d'appui pour monsieur Tsipras dans la question de la restructuration de la dette, dans la question de la croissance à nouveau pour l'Europe", a poursuivi Bruno Le Roux. "La dette doit bien entendu être restructurée, elle doit bien entendu peut-être être renégociée." "Aucun homme de gauche ne peut avoir peur aujourd'hui de la victoire d'un parti de gauche", a-t-il encore déclaré. Voir aussi: Coeuré (BCE) cherche à apaiser après la victoire de Syriza ID:nL6N0V50GO (Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sense78 le lundi 26 jan 2015 à 11:18

    La France est toujours aux côtés de ceux qui ont des revendications illégitimes ... Posture irresponsable qui ne peut qu'accélérer notre déclin. Le peuple français est-il d'accord pour toujours plus s'appauvrir afin de soutenir des causes qui ne sont pas les nôtres sans espoir de retour d'ascenseur pour nos éventuelles demandes ?

  • M6445098 le lundi 26 jan 2015 à 11:16

    j'espère que le gvt français va aussi être à mes côtés et me soutenir lorsque je vais annoncer demain à mon banquier que je ne rembourserai plus mon prêt mais que je lui reste fidèle en continuant à être client de ma banque, auprès de laquelle je m'engage à contracter de nouveaux emprunts que je ne rembourserai pas...

  • M6445098 le lundi 26 jan 2015 à 11:13

    il devra expliquer aux français qu'ils devront faire don de 50 milliards € (les impôts des français) aux grecs qui pratiquent la fraude fiscale massivement. pas mal comme programme! au fait, il est membre du gvt ou Président de la République ce Monsieur LE ROUX pour être aussi affirmatif et engager la France?

  • jyth01 le lundi 26 jan 2015 à 10:49

    sans issue, sauf sortie de l'Europe, car on ne peut continuer à financer leur fuite des capitaux et non rentrée de l'impôt. Quand aux fonctionnaires grecs, qu'ils ne viennent pas se plaindre: il fallait travailler

  • rodde12 le lundi 26 jan 2015 à 10:42

    L'irrespect de la loi amène le fas cisme. Attention! Ils n'ont que 36% des voix, une minorité va dicter sa loi à la majorité. Ce n'est pas ce que j'appellerais de la sérénité.

  • M4958114 le lundi 26 jan 2015 à 10:31

    la Merkel doit tourner en rond !!

  • frk987 le lundi 26 jan 2015 à 10:20

    Entre clodos on se comprend !!!!

  • benoitdh le lundi 26 jan 2015 à 10:12

    Quel appel à la fraude fiscale sachant que la frade fiscale est un sport national en Grèce!

  • M4661438 le lundi 26 jan 2015 à 10:07

    on a belle mine avec nos 2070 milliards d'euros de dette !

  • M8603854 le lundi 26 jan 2015 à 09:53

    L'irresponsabilité est déjà en bonne voie de mutualisation!